Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Réglementation

Marquage tactile pour produit toxique

AF
 

Si ce n'est pas une surprise, il est tout de même temps de s'en inquiéter sérieusement. A compter du mois de juillet 2004, les produits dangereux destinés à la grande consommation devront porter un marquage non seulement visible mais aussi décelable au toucher, de façon à ce que soient averties les personnes malvoyantes. Ce marquage sera porté par l'emballage primaire. Jusqu'ici, il suffisait d'apposer la signalétique de danger standardisée ISO, indiquant le type de danger et son symbole sur fond orange ou jaune. Cette évolution importante est liée à la directive européenne 1999/45/EC publiée en 1999 pour protéger les malvoyants, qui est désormais intégrée dans la loi ISO-EN 11683 et entre en application pour les produits mis sur le marché à dater de juillet, dans tous les pays de l'Union européenne.

Grand public. Doit porter les marquages visuel et tactile tout produit proposé ou destiné à la vente au grand public et qui est étiqueté comme très toxique, toxique, corrosif, dangereux, extrêmement inflammable, très inflammable. Cela concerne, par exemple, certains pesticides, fertilisants, engrais, désherbants, nettoyants ménagers, peintures, solvants, adhésifs et même cartouches d'encre pour imprimantes. Beaucoup d'aérosols entrent ainsi dans le champ de cette réglementation. Dans certains pays comme la Suisse, et sur les produits de grands groupes essentiellement, la pratique du marquage tactile a progressé depuis la publication de la directive en 1999, mais on est encore loin du compte.

Tactile. La réglementation autorise plusieurs formes de marquage tactile : un triangle équilatéral en relief de 18 mm +/-2 mm de côté. Si cette taille n'est pas possible, on pourra opter pour le triangle de 9 mm +/-2 mm de côté, voire de 3 mm +/-1 mm. La seconde voie consiste à marquer seulement les sommets d'un triangle équilatéral de 3 à 9 mm de côté, par trois points en relief, de forme tronconique, d'un diamètre de 2 mm chacun.

Choix des techniques. Selon le type de contenant, les industriels auront plus ou moins le choix des techniques. Le plus économique sera sans doute de prévoir le relief dans le moule du contenant lorsque cela est possible. On pourra aussi appliquer des points adhésifs avec un pistolet du type du Nordson E.dot. La société propose, en effet, depuis plusieurs années une solution de dépose d'adhésif par points pilotée par un contrôleur de dépose électronique. Et il existe d'autres solutions de ce type sur le marché. Il sera aussi possible d'apposer des étiquettes adhésives comportant déjà le marquage tactile.

Activation. Pour le cas particulier des aérosols, le texte prévoit que le triangle en relief soit apposé sur le bouton d'activation du produit, à l'endroit où l'on place l'index. De cette façon, en effet, on est assuré que le message tactile sera perçu. Force est de constater que cette pratique n'est pas de mise actuellement sur les aérosols du marché. Ceux qui sont marqués en relief le sont généralement par une étiquette adhésive placée sur le corps métallique. De nombreux moules de poussoirs devront donc être revus. Rapidement.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Les boîtiers d’aérosol en mal d’aluminium recyclé

Profession

Les boîtiers d’aérosol en mal d’aluminium recyclé

Aerobal observe une demande croissante pour intégrer de l’aluminium recyclé pour les boîtiers d’aérosol. Mais la filière fait face à une pénurie et ne peut qu’inciter les[…]

Face au Covid, l’aérosol s’est affaibli en 2020

Résultats

Face au Covid, l’aérosol s’est affaibli en 2020

RxPack, nouvel acteur de l’aérosol pharmaceutique

Stratégie

RxPack, nouvel acteur de l’aérosol pharmaceutique

Pas d’édition 2021 pour ADF, PCD et PLD

Rendez-vous

Pas d’édition 2021 pour ADF, PCD et PLD

Plus d'articles