Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

L?ESIEC FRANCHIT LE CAP DES MILLE INGÉNIEURS

Boris Marétheu

Sujets relatifs :

Régulièrement, un ingénieur de l'Ecole supérieure d'ingénieurs en emballage et conditionnement (Esiec) nous livrera son expertise sur une question relative à l'emballage et au conditionnement. Voici pour commencer un portrait de l'école.

Bien que la ville de Reims (Marne) figure en queue de peloton des villes, où il fait bon étudier selon le dernier classement de L'Etudiant, l'Université de Reims Champagne Ardenne (URCA) n'en reste pas moins unique : elle abrite depuis plus de 20 ans une perle rare en matière de haute formation dans le domaine du packaging : l'Ecole supérieure d'ingénieurs en emballage et conditionnement (Esiec). Cette école, reconnue par la Commission des Titres d'Ingénieurs, est la seule en Europe à décerner un titre d'ingénieur centré sur ces spécialités.

À la rentrée 2009, elle accueille son 1 000e élève. À cette occasion, les jeunes diplômés s'associent à Emballages Magazine et publieront une chronique régulière sur une question relative à l'emballage et au conditionnement.

À dominante scientifique avec une place importante accordée à la chimie et la physique appliquées à l'emballage, aux interactions contenant-contenu ainsi qu'aux matériaux et procédés de mise en oeuvre, mais aussi technique avec les machines et la robotique ou encore la création et conception volumique d'emballages et accompagnée d'un riche package tertiaire en logistique, achats, marketing, qualité et gestion de projets, la formation Esiec se définit comme pluridisciplinaire. De plus, les trois ans d'enseignement sont ponctués de deux stages et d'un projet de fin d'études, pour lesquels la durée cumulée en entreprise dépasse douze mois. En phase avec des réalités industrielles et à haute technicité, les ingénieurs Esiec sont ainsi appelés à devenir de véritables chefs de projets packaging.

Chefs de projets packaging

Face à d'autres formations touchant elles aussi le packaging, l'Esiec est reconnue pour son leadership en matière de conception et d'outils numériques. Néanmoins, pour correspondre aux besoins du marché du travail, l'école dispense un riche enseignement des méthodes de créativité ; cela dans le but de faciliter les rapports avec les designers et les créatifs qui interviennent dans la procession de développement dans la vie professionnelle.

Afin de dynamiser la vie extrascolaire des étudiants de l'école, de nombreuses associations sont présentes dans les locaux. Pour souligner les contacts avec le monde industriel, trois de ces organisations sont à citer : l'Association des maîtres en packaging, Ampac, (www.ampac.fr), assurant le développement du réseau des anciens élèves et servant de relais auprès des entreprises pour la promotion et l'emploi ; Ideapack (www.ideapack-esiec.fr), la junior entreprise, véritable prestataire de services à l'aide du vaste parc machines de l'Esiec ; Le club Gala (www.gala-esiec.com), organisant la soirée de gala annuelle et les journées techniques mettant à l'honneur des spécialistes du secteur. À l'aide des moyens techniques et méthodologiques mis en place, l'Esiec se classe généralement dans la première moitié des classements mettant en compétition les diverses grandes écoles d'ingénieurs françaises. Aujourd'hui, présents dans quasiment tous les domaines d'activités, de l'industrie papetière à l'agence de design, les ingénieurs Esiec percent dans l'industrie agroalimentaire (29 % des diplômés), dans la parfumerie et la cosmétique (20 %) et aussi chez les fabricants d'emballages et de machines de conditionnement (13 %).

Pour perdurer dans la réussite, la formation Esiec s'axe sur le savoir-être comme le savoir apprendre, afin de prodiguer à ses étudiants deux valeurs chères au monde professionnel : la flexibilité et l'adaptabilité.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Siemens et Coca-Cola partenaires en Chine

Investissements

Siemens et Coca-Cola partenaires en Chine

L'entreprise allemande est chargée de numériser dix-huit usines d’embouteillage de la marque américaine dans l’empire du Milieu. -   L’industrie 4.0 passe par la collecte, la gestion et[…]

Pregis muscle la production de machines et sachets pour l'e-commerce

Investissements

Pregis muscle la production de machines et sachets pour l'e-commerce

Sonoco ne conditionnera plus à façon en Europe

Acquisitions

Sonoco ne conditionnera plus à façon en Europe

Un nouveau patron pour CCEP France

Carnet

Un nouveau patron pour CCEP France

Plus d'articles