Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Les salariés français d'Alcan inquiets

La rédaction d'Emballages Magazine

Sujets relatifs :

Les représentants syndicaux en appellent au nouveau président de la République.

L'offre publique d'achat d'Alcoa sur Alcan suscite de vives inquiétudes auprès des salariés français d'Alcan, en particulier les anciens de Pechiney. Il est vrai que le groupe canadien emploie 20 000 personnes dans l'Hexagone, dans ses différentes branches. "Nous sommes très inquiets pour l'avenir de l'activité en France alors que nous venions juste de sortir de la réorganisation de l'OPA Alcan-Péchiney, qui s'est traduite par la suppression de 5 000 emplois", déclare au journal Le Monde Véronique Roche, représentante CFE-CGC chez Alcan. Elle en appelle au nouveau chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, "pour qu'il maintienne l'emploi en France" et surtout qu'il ne renouvelle pas "le désengagement de l'Etat" lors de l'OPA d'Alcan sur Pechiney en décembre 2003. "Les objectifs annoncés d'Alcoa, d'obtenir 1 milliard de dollars de gains en trois ans, vont produire deux fois plus de dégâts humains et industriels que les 500 millions de dollars déjà gagnés par Alcan sur Pechiney", après son rachat en 2003, estime la CGT d'Alcan dans un communiqué. "Cette stratégie financière aggravera une situation déjà difficile: la recherche et développement, les sièges sociaux, l'aéronautique, le filage, le laminage, l'emballage et ce qui reste de nos technologies risquent de servir de nourriture à l'insatiable appétit des fonds de pension nord-américains.""En France, cette décision va bloquer tous les projets dont celui du déménagement du siège parisien, dont une partie vers La Défense, qui devait commencer en juin", ajoute la représentante CGC. Concernant l'emballage, les craintes portent sur une délocalisation du siège parisien vers les Etats-Unis ou le Canada et, plus largement, sur le maintien de cette activité, compte tenu des réserves manifestées par Alcoa sur le secteur. Cependant, Alcoa s'attend à des contre-offres, notamment de compagnies minières comme BHP Billiton ou Rio Tinto, soucieuses de se diversifier en aval, qui auraient l'avantage de poser nettement moins de problèmes de concurrence.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


offres d’emploi
Toutes les offres d’emploi
PREPARATEUR DE COMMANDES H/F

Saint-Pierre-en-Faucigny

Responsable logistique H/F

Charleville-Mézières

Nous vous recommandons

Bopack se renforce en numérique

Bopack se renforce en numérique

Le site de Rouen exploite une HP Indigo WS4500 pour la pharmacie. Spécialiste des étiquettes, le belge Bopack a équipé son site français de Rouen (Seine-Maritime) d'une presse d'impression numérique HP Indigo WS4500 dédiées aux étiquettes[…]

13/02/2009 | Process
Sept millions pour La Rochette

Sept millions pour La Rochette

Arkema cède un site italien

Arkema cède un site italien

Un bilan 2008 positif pour Aptar

Un bilan 2008 positif pour Aptar

Plus d'articles