Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Défaillance

Les Papeteries Matussière & Forest déposent le bilan

La rédactiond'Emballages Magazine

Sujets relatifs :

,
Très endettée, la principale filiale du groupe Matussière et Forest compte sur l'entrée de nouveaux partenaires financiers dans son capital.
Asphyxiées par une dette de 136 millions d'euros en 2002 qui n'a pas été résorbée en 2003, les Papeteries Matussière & Forest, principale filiale du groupe papetier avec 50% de ses ventes, ont fini par se placer sous la protection du tribunal de commerce de Grenoble avec demande de mise en redressement judiciaire. Une mesure qui permet de suspendre le remboursement des dettes de l'entreprise, qui continue cependant de payer fournisseurs et salariés. Le remplacement de Michel Soriano par Henri Kreitmann à la tête du groupe n'a pas permis de renverser la vapeur, malgré la restructuration prévoyant la fermeture du site de Rambervilliers dans les Vosges, la suppression de 322 emplois sur un total de 1847 et l'intégration de Lancey et de ses 20 millions d'euros de trésorerie. Le plan de restructuration, d'un coût de 15 à 16 millions d'euros et aujourd'hui en cours, n'aurait cependant pas encore fait sentir ses effets. Henri Kreitmann compte désormais sur l'entrée de nouveaux partenaires financiers dans le capital du groupe, détenu actuellement à 49% par les familles fondatrices et à 37% par le public. Les deux usines iséroises de fabrication de papier rachetées en 2000, Papeterie de Voiron et Papeterie de Lancey, ne sont pas concernées par ce processus.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

AstraZeneca inaugure une nouvelle unité de production

AstraZeneca inaugure une nouvelle unité de production

Le laboratoire pharmaceutique a investi 135 millions d’euros sur trois ans. – Une entreprise anglo-suédoise qui investit en France. Voilà de quoi illustrer « Choose France »,[…]

21/01/2019 | Investissement
Ineos choisit Anvers

Ineos choisit Anvers

7,5 millions d’euros pour développer le biorecyclage du PET

7,5 millions d’euros pour développer le biorecyclage du PET

Savoye équipe Würth Elektronik

Savoye équipe Würth Elektronik

Plus d'articles