Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

LES FILMS ET HOUSSES DE PALETTISATION

Mirabelle Belloir avec Nicole Lachkar

Sujets relatifs :

Depuis plusieurs années, les fabricants de housses et de films de palettisation cherchent encore et toujours à réduire leurs épaisseurs pour minimiser l'impact de la hausse des prix des matières premières mais aussi par souci d'écologie.

Protéger, telle est la mission des films et housses de palettisation. Protéger de la poussière et des intempéries mais aussi éviter la chute des composants des palettes, dissuader les voleurs, et amortir les chocs pendant le transport, la déchirure ou les UV. Bref, le film est quasi indispensable à la palette. Étirables, pré-étirés, rétractables... l'offre est très large pour s'adapter aux différentes technologies de fin de ligne. Le film étirable, comme son nom l'indique, est étiré avant d'enrouler mécaniquement les produits palettisés. C'est sa mémoire élastique qui permet d'assurer le maintien de l'ensemble. Le film pré-étiré a été étiré une première fois puis rembobiner avant d'être utilisé pour enrouler la palette. Cette opération lui permet de gagner en longueur mais aussi en résistance. Le film rétractable, sous l'action de la chaleur, va venir épouser la forme des produits disposés sur la palette. Ce résultat est obtenu par le passage de la palette dans un tunnel de rétractation.

Les matériaux aussi se sont diversifiés. A côté des films en polyéthylène (PE) sont proposés des films en polyéthylène linéaire basse densité (PEBD), en polypropylène (PP), en polychlorure de vinyle (PVC), en copolymère éthylène-vinylacétate (EVA) et même en bioplastiques comme en acide polylactique (PLA). Les fabricants cherchent à produire des films de plus en plus résistants et de plus en plus fins. Car, depuis plusieurs années, ils travaillent à réduire l'épaisseur mais aussi la quantité utilisée de films. Si, diminuer l'impact de l'évolution des coûts des matières premières était le but initial, aujourd'hui préserver les matières premières elles-mêmes, reste primordial. En quelques années, les films rétractables sont passés d'une épaisseur de 120 à moins de 40 microns, les films pré-étirés descendent sous les 10 microns. Ils sont si fins que les utilisateurs ont l'impression qu'ils ne sont pas résistants. Du coup, ils mettent cinq à vingt fois trop de films autour d'une palette ! Les fournisseurs insistent sur la pédagogie nécessaire pour une bonne utilisation de leurs produits.

Préserver les matières premières

L'optimisation des process chez les fabricants comme chez leurs clients a aussi permis de réaliser des économies. Les clients ont investi dans des machines qui permettent d'utiliser moins d'épaisseur de films. Des gammes de films étirables à froid ont fait leur apparition sur le marché français. Elles permettent de travailler des gaines plus étroites, à un poids plus léger. Et surtout, elles sont source d'économies d'énergie car elles ne nécessitent pas de chauffage pour s'étirer. Les rampes et les fours ne sont donc plus nécessaires. Enfin, actuellement, les fabricants étudient la possibilité d'introduire de la matière recyclée dans leurs films et housses. Les fournisseurs commencent à en parler avec leurs clients. Ce seraient, en effet, un bon moyen pour utiliser moins de matières premières.

LES FILMS ET HOUSSES DE PALETTISATION. TABLEAU VOIR PDF

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Davantage de matière recyclée dans le banderolage

Economie circulaire

Davantage de matière recyclée dans le banderolage

Trioworld lance un substrat contenant 60% de résine régénérée dont 51% de PCR. - Trioworld lance une nouvelle référence de film pour les machines de banderolage automatiques dans la gamme[…]

22/03/2021 | FilmsPalettes
Vers une troisième unité de recyclage de films agricoles en France

Economie circulaire

Vers une troisième unité de recyclage de films agricoles en France

BASF et BillerudKorsnäs coopèrent dans les multicouches compostables

Economie circulaire

BASF et BillerudKorsnäs coopèrent dans les multicouches compostables

Stratus Packaging lance un film compostable pour sachets flowpack

Economie circulaire

Stratus Packaging lance un film compostable pour sachets flowpack

Plus d'articles