Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Les entreprises indépendantes affichent une belle résistance

NICOLE GEVAERT

Sujets relatifs :

La conjoncture porteuse de l'emballage et du conditionnement, notamment dans le papier et le carton, bénéficie aux entreprises indépendantes qui voient leurs marges se redresser plus rapidement que celles des groupes français et étrangers. Un bilan qui vient en complément du Top 500 publié dans le supplément de décembre d'Emballages Magazine

Une belle résistance ! Et pourtant... En 2007, la croissance des entreprises françaises indépendantes de l'emballage et du conditionnement est intervenue dans un contexte de hausses des prix des matières premières de base et de l'énergie. Et selon le Comité français de l'emballage papier-carton (Cofepac), s'y est ajoutée la persistance d'un taux de change euro/dollar élevé accentuant la pénalisation des activités industrielles : or 50% du chiffre d'affaires des vingt leaders indépendants provient du papier et carton d'emballage. Issue du Top 500 publié dans le supplément de décembre d'Emballages Magazine, l'analyse met en relief trois catégories distinctes : les entreprises sous capitaux étrangers, les filiales de groupes industriels français et les indépendants. Ces derniers représentent, comme l'an dernier (lire 818) , quelque 47% des sociétés publiées dans le Top 500, soit 234 entreprises de plus de 10 millions d'euros de chiffre d'affaires alors qu'elle pèsent deux fois moins que les groupes étrangers implantées en France (239 filiales). Produits nouveaux Après d'importantes restructurations de l'outil industriel français, la croissance a davantage profité aux affaires patrimoniales (+ 5,8% en 2006) alors qu'on observe un recul sensible de la production des filiales des groupes industriels français sous l'effet de recentrage et de restructurations. S'il faut déplorer la baisse générale des effectifs dans les différentes catégories, on note néanmoins un effet de levier sur la productivité : le chiffre d'affaires par salarié progresse de plus de 12% pour les entreprises françaises de l'emballage contre seulement 6% pour les sociétés sous capitaux étrangers. Reste une fragile reprise de la rentabilité. Notamment pour l'industrie de l'emballage en plastique qui enregistre, depuis juillet 2006, une hausse des prix plus marquée sur l'ensemble des polymères et, en particulier, sur le polystyrène. Même si les entreprises françaises du secteur et notamment les affaires indépendantes confirment leur développement en produits nouveaux : + de 30% de la production des 234 sociétés indépendantes est à l'actif de l'emballage en plastique. Soit 2 points de plus que l'an dernier.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Sonoco ne conditionnera plus à façon en Europe

Acquisitions

Sonoco ne conditionnera plus à façon en Europe

Le groupe américain cède son activité, basée en Pologne, à son compatriote Prairie Industries. - Le groupe américain d’emballages en carton et en plastique Sonoco annonce la vente de son[…]

16/10/2020 | Conditionnement
Un nouveau patron pour CCEP France

Carnet

Un nouveau patron pour CCEP France

La dispensation des médicaments à l'unité face à un rejet unanime de la filière

Sécurité sanitaire

La dispensation des médicaments à l'unité face à un rejet unanime de la filière

Le laboratoire Arrow s’offre un nouveau centre de conditionnement

Investissements

Le laboratoire Arrow s’offre un nouveau centre de conditionnement

Plus d'articles