Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Les boîtes de conserve

La rédaction d'Emballages Magazine

Sujets relatifs :

Près de deux boîtes de conserve sur trois présentent un système d'ouverture facile actuellement en France. Une épopée qui remonte à 1964 et qu'a rendue possible l'arrivée de l'aluminium. 

La languette

             sardine7

Les premières boîtes de conserve en aluminium qui sont lancées aux Etats-Unis à partir de 1964 ne présentent que des languettes de préhension. Ce n'est que trois ans plus tard que l'anneau fera son apparition. D'abord rigide, il deviendra souple en 1975 grâce à l'évidement derrière le rivet, pour diminuer l'effort à l'ouverture.

L'ouverture totale en Aluminium... 

             sardine7

Les recherches se poursuivent pour réduire les efforts d'ouverture. Et enfin dans les années 70, apparaît le couvercle à ouverture totale en aluminium tel que nous le connaissons encore aujourd'hui. 

1965 : olida

             sardine5

La fameuse boîte de pâté de foie Olida de 1965 est un véritable symbole. Le symbole de l'une des premières batailles remportées par l'aluminium sur le fer-blanc. L'atout du matériau ? Sa légèreté certes, mais surtout sa capacité à offrir une ouverture facile. Pour la petite histoire, cet épisode représente une sacrée déconvenue pour CarnaudMetalbox. Le fabricant de boîte en fer-blanc perd un grand client potentiel de l'agroalimentaire, alors qu'il vient de lui racheter son atelier de fabrication d'emballage. Et ceci même au profit de la nouvelle société Cebal, créée par Pechiney avec lequel Carnaud avait refusé tout projet d'association dans l'emballage alu.

La spirale

          sardine9     sardine8

On l'avait presque oubliée, cette boîte de conserve avec ouverture en spirale ! Mais, une seconde plus tard, les souvenirs fusent : " ah oui ! Ce n'était vraiment pas pratique comme système. La bande tirée rebondissait comme un ressort et on risquait à tout moment de se couper ". C'est Central States Can qui conçoit un tel couvercle en 1964. Puis à partir de 1968, les spirales deviennent de plus en plus courtes pour éviter les éclaboussures lors de l'ouverture d'une boîte de sauce tomate, par exemple.

L'Easy Peel ou l'opercule souple

              sardine10

Quand les couvercles ne s'arrachent pas, mais se pèlent tout simplement comme une opercule fine et souple tout en résistant à l'appertisation, cela donne l'Easy-Peel conçu par Impress Metal Packaging et adopté par Saupiquet pour les Saladières. Ou encore le Steel'n'Peel lancé récemment par l'allemand Rasselstein.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Des solutions durables chez Constantia Flexibles

Des solutions durables chez Constantia Flexibles

La gamme Ecolutions est axée sur la recyclabilité et un impact environnemental moindre. - D’après une enquête qu’il a fait réaliser, l’autrichien Constantia Flexibles constate que 80% des[…]

16/11/2018 | SantéPlastiques
Novelis accroît ses capacités au Brésil

Novelis accroît ses capacités au Brésil

Partenariat quinquennal pour Chaque canette compte et Citeo

Partenariat quinquennal pour Chaque canette compte et Citeo

Constantia Flexibles vise la recyclabilité à 100%

Constantia Flexibles vise la recyclabilité à 100%

Plus d'articles