Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Enquête

Les acheteurs de machines veulent du résultat et du service

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

,
Réalisée par Emballages Magazine, l'enquête Europack-Euromanut montre que les acheteurs de machines d'emballage et de conditionnement sont très attachés aux prestations techniques des équipements et aux services proposés par leurs fournisseurs. A noter que le contrat de résultat émerge comme nouveau modèle économique.

Réalisée par Emballages Magazine pour Exposium, l'organisateur du salon Europack-Euromanut qui se tient à Lyon (Rhône) les 13 et 16 novembre prochain, l'enquête sur les machines d'emballages et de conditionnement démontre que, malgré l'importance du prix, les prestations techniques et le service restent cruciaux dans une décision d'investissement liée à l'achat d'une machine de conditionnement. Et que, contrairement à une idée reçue, la renommée du fournisseur et la marque de l'équipement passent bien après les performances. Que d'enseignements... Sécurité En matière de prestations techniques, on relèvera la portée du volet sécurité qui arrive en tête de tous les critères de choix parmi les machines tertiaires, c'est à dire de celles qui sont dédiées à la palettisation. L'ergonomie représente le principal critère d'appréciation d'une machine de conditionnement. Et le respect des normes fait également partie des critères prioritaires dans le choix des machines secondaires. Bref, les clients veulent des machines rapides, souples, hygiéniques - et c'est bien normal - mais aussi et surtout plus de sécurité pour les opérateurs. La compacité et le respect des délais de livraison, en revanche, ne font pas partie des critères prioritaires. La notion de service est strictement liée à celle de dépannage, en général. Et de réactivité, en particulier. Maintenance Pour 68% des personnes ayant répondu au questionnaire, il est très important que le fournisseur puisse intervenir rapidement en cas de panne, et qu'il livre rapidement les pièces détachées (64% des réponses). Assistance téléphonique, contrats de maintenance et autre télémaintenance ne sont pas encore perçus comme déterminants dans le choix d'un fournisseur. En revanche, la notion de proximité prime, notamment, pour les constructeurs étrangers qui seront choisis parce qu'ils disposent d'une représentation sur le territoire national et, si possible, pas trop loin du lieu où il leur faudra intervenir. Faut-il encore pouvoir communiquer avec lui facilement : beaucoup de réponses signalent, en l'occurrence, l'importance de la maîtrise du français dans les explications qu'ils leur seront fournies par téléphone ou dans la rédaction des notices d'utilisation. D'autres pointent les erreurs de traduction... Après les prestations et le service, le prix est considéré comme le troisième critère en ordre d'importance dans l'achat d'une machine d'emballage. Mais sa signification évolue. Les acheteurs considèrent le prix de vente du matériel, certes, mais aussi le coût d'usage d'une machine. A savoir ses consommations en matières premières mais aussi le nombre d'opérateurs nécessaires à son fonctionnement ainsi que la consommation d'énergie. D'ailleurs la notion de contrat évolue aussi. Pour 81% des répondants, le modèle économique lié à l'exploitation d'une machine doit être idéalement basé sur un contrat de résultat, même si 72% restent attachés au contrat d'achat. Quant à la location, elle est rejetée par les deux tiers des répondants. Services Le jugement sur l'offre est, de son côté, plutôt positif même si une majorité de l'échantillon estime que le prix des machines demeure trop élevé. Certains n'hésitent pas à pointer le coût du service après-vente (SAV) et des pièces détachées. De fait, deux mondes cohabitent subsistent : d'un côté, une offre en provenance des pays occidentaux, avancée sur le plan technologique et performante en termes de services mais ô combien plus coûteuse ; de l'autre, l'offre des pays à plus faibles coûts de main d'oeuvre, plus compétitive en termes de prix, mais techniquement moins fiable et peu garante du respect des normes. C'est une vérité première : la qualité a un prix...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Catalent gonfle ses capacités de conditionnement

Catalent gonfle ses capacités de conditionnement

Le façonnier spécialisé dans la sous-traitance pharmaceutique investit aux États-Unis et en Chine. – Les cadeaux de Noël ont déjà été distribués chez Catalent. Le[…]

Burgopak sécurise l’étui

Sécurité sanitaire

Burgopak sécurise l’étui

Léa Nature investit encore pour la cosmétique bio

Léa Nature investit encore pour la cosmétique bio

La Banque de France investit dans le conditionnement

La Banque de France investit dans le conditionnement

Plus d'articles