Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Dossier

Le traitement organique est encore négligé

ARNAUD JADOUL

Sujets relatifs :

,
 

Deux circulaires de 1998 et de 2001 qui encouragent le compostage en fixant un objectif de valorisation biologique de 50 % des déchets, un plan d'action présenté le 4 juin 2003 par la ministre de l'Ecologie et du Développement durable, Roselyne Bachelot, et qui doit déboucher sur une réforme de la loi de juillet 1992 relative à l'élimination des déchets... Les pouvoirs publics commenceraient-ils à vouloir dynamiser le traitement biologique des déchets ?

Il est temps. Jusqu'à présent, ce mode de valorisation est demeuré réduit à la portion congrue, puisqu'environ 7 % des déchets ménagers sont ainsi traités. Le process, il est vrai, est lourd : tri préalable, broyage des déchets verts qui représentent un tiers de la masse traitée, dicélération, fermentation, affinage, évacuation des refus, maturation pendant un minimum de quatre à six mois... « Et les collectivités ne reçoivent guère d'aides pour investir dans des installations », regrette Boris Efremenko, responsable de l'activité exploitation du traitement biologique chez Onyx.

La compétitivité du compostage n'est pas en cause. L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) estime son coût entre 55 et 130 euros la tonne traitée, contre 170 à 260 euros pour le recyclage d'une tonne de papier-carton, en fonction du mode de collecte, et 130 euros pour l'incinération. La cause doit plutôt être recherchée en amont. Ainsi, pour les déchets d'emballages, cette solution ne peut naturellement pas s'appliquer au verre, aux métaux et à la plupart des plastiques. Et elle n'est pas forcément évidente pour le bois. D'ailleurs, les statistiques de l'Ademe ne font état que du papier-carton, affichant un taux de recyclage organique assez modeste de 4,7 %. Les plastiques biodégradables ? Ils posent le problème essentiel du tri à la source, forcément coûteux. Sans compter que biodégradabilité ne rime pas nécessairement avec compostabilité. Pour une bonne biodégradation en compost, le taux de plastique biodégradable ne doit pas dépasser 10 % au sein de l'andain. Les additifs utilisés peuvent, en effet, avoir une action inhibitrice sur la croissance des micro-organismes. De toute façon, les matériaux biodégradables ne sont utilisés qu'à hauteur de 6 à 8 % dans les emballages alimentaires, la principale filière étant celle des sacs... de compostage (38 %) !

Innocuité du compost

En aval, il faut sortir de l'ère du soupçon, lié aux interrogations quant aux risques sanitaires des composts. « Les entreprises de la filière privilégient les obligations de résultat », souligne la Fédération nationale des activités de la dépollution et de l'environnement (Fnade). « Nous travaillons d'abord sur la qualité du compost, son innocuité et son efficacité », confirme Boris Efremenko. Les débouchés agricoles - pour 80 % des volumes consommés actuellement - ne manquent pourtant pas : 36 % des terres arables en France sont déficitaires en matière organique, selon une étude de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra). Mais il s'agit d'un investissement à long terme et donc d'un intérêt plus lointain pour ces utilisateurs.

Le développement de ce mode de traitement, « qui est parfaitement complémentaire des autres voies », rappelle Boris Efremenko, passera donc indubitablement par un effort de recherche, pour mieux apprécier les impacts potentiels, et de communication, et par un élargissement des débouchés vers les sols forestiers et dans des chantiers de réhabilitation.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Shiseido s’empare en exclusivité de l’applicateur Scentouch d’ID Scent

Innovation

Shiseido s’empare en exclusivité de l’applicateur Scentouch d’ID Scent

La solution de découverte olfactive Scentouch, dévoilée par ID Scent lors de Luxe Pack Monaco 2019, a séduit Shiseido. La marque a choisi de nouer un partenariat avec la société pour exploiter en[…]

13/05/2020 | LuxePapier
Sappi se dote d'un stand virtuel pour (feu) Interpack 2020

Technologie

Sappi se dote d'un stand virtuel pour (feu) Interpack 2020

Bobst rachète Cito-System

Acquisitions

Bobst rachète Cito-System

BBC Cellpack se renforce dans les coussinets

Acquisitions

BBC Cellpack se renforce dans les coussinets

Plus d'articles