Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Le PSE se recycle dans le monde...

HS
 

Dix ans déjà ! Dix ans que la filière des emballages en polystyrène expansé (PSE) traite ses déchets à l'échelle mondiale. Les professionnels de ce secteur ont, en effet, pris acte que le polystyrène expansé servait de calage dans les emballages de la grande exportation et que seule une coopération mondiale permettait de traiter efficacement la question de la valorisation. En novembre 1992, est signé un premier accord international de recyclage avec les deux acteurs majeurs du commerce mondial que sont les Etats-Unis et le Japon. A l'origine de cet accord : l'Allemagne et l'Autriche. Le texte prévoit de garantir le libre accès des emballages en polystyrène expansé de produits importés aux filières de recyclage nationales, de promouvoir le développement de filières nationales de recyclage et d'établir un réseau international d'échange d'informations sur le recyclage du PSE.

Coopération. Et la France n'est pas en reste. A la même époque, les fabricants français se mobilisent pour donner naissance à une structure collective qui va prendre la forme, en juin 1993, d'un Groupement d'intérêt économique (GIE) baptisé Eco-PSE. C'est cette structure qui adhère à l'accord International de recyclage. La France est aujourd'hui un moteur dans cette coopération internationale. La France exerce d'ailleurs la présidence de l'association européenne des fabricants d'emballages PSE baptisée Eumeps Packaging. A noter que, dans le courant de l'année 2000, la filière s'est structurée autour de l'International EPS Alliance - Inepsa - pour mieux fédérer les zones Amérique du Nord représentée par l'AFPR, Asie-Pacifique représentée par l'Amepse et Europe représentée par Eumepse. Et, depuis l'année dernière, la zone Amérique du Sud représentée par Asapex.

45 %. Dix ans après, quelque 30 pays représentant tous les continents adhèrent à l'accord international de recyclage. L'Argentine a symboliquement rallié ce dispositif le jour du dixième anniversaire. En termes de tonnage, la mise en place de cet accord a permis d'atteindre un taux de recyclage de 45 % représentant environ 790 000 tonnes valorisées à travers le monde.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un gobelet en peau d’orange

Economie circulaire

Un gobelet en peau d’orange

En partenariat avec Kookabarra, un producteur de jus de fruits frais pressés, Repulp a imaginé un matériau à base de déchets d’agrumes. - Dans une production de jus d’orange, la moitié du[…]

À travers un site Internet dédié, le CFA veut sensibiliser au recyclage des aérosols

Profession

À travers un site Internet dédié, le CFA veut sensibiliser au recyclage des aérosols

Huhtamaki réaffirme ses ambitions durables

Economie circulaire

Huhtamaki réaffirme ses ambitions durables

Ice Age Water se pare d’étiquettes plastique à base de bois

Economie circulaire

Ice Age Water se pare d’étiquettes plastique à base de bois

Plus d'articles