Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Décryptage

Le papier et le carton sont-ils encore des indicateurs avancés de l'économie ?

GS

Sujets relatifs :

 

U n symbole pourrait bien tomber. L'emballage à base de papier et de carton (lire l'enquête) n'est plus considéré comme un indicateur avancé de l'économie française. C'est, en tout cas, l'analyse d'Euler Hermes SFAC (Allianz), assureur-crédit, qui a observé une « désynchronisation de l'évolution du secteur et de la conjoncture entre 2001 et 2003 » et même une « divergence d'évolution à partir de 2003 ». Jusqu'à présent, les transformateurs de papier-carton anticipaient les cycles triennaux de l'économie pour régler la masse salariale et les capacités de production des usines. Or, au second semestre 2003, alors que l'industrie repart à la hausse, l'emballage papier-carton, lui, est en baisse. Un décrochage qui s'explique, bien sûr, par la baisse des grammages mais surtout par des surcapacités de production. Les nouveaux outils comme Allard Emballages à Saint-Vulbas (Ain) ou Elytra (Emin Leydier) à Montsûrs (Mayenne) et à Nogent-sur-Seine (Aube) s'additionnent aux outils anciens qui ne seront obsolètes que dans deux à trois ans. Enfin et surtout, les débouchés industriels s'appauvrissent : l'électroménager et l'informatique disparaissent du paysage sous l'effet des délocalisations. Et même la locomotive agroalimentaire s'essouffle... Il en résulte une notable dégradation des comptes. Depuis 2002, le prix moyen de vente du carton est en baisse et cette baisse s'accélère en 2005. En revanche, les achats de matières premières augmentent en 2004, année qui marque le vrai point d'inflexion. Résultat : la marge nette du secteur est, en 2004, négative pour la deuxième année consécutive, les besoins en fonds de roulement et les délais de paiement augmentent. « Le pouvoir de négociation est passé du côté du client », estime Nicolas de Butet, arbitre chez Euler Hermes SFAC. Un effet des enchères inversées qui marquent le secteur depuis des mois ? L'équilibre est tout cas remis en cause. Les parts de marché, jusque là figées, sont fragilisées. « Malgré la capacité de résistance des sociétés familiales, nous allons assister à des regroupements pour diminuer les surcapacités », analyse Olivier de Foucauld, conseiller sectoriel. Des mouvements sont d'ailleurs imminents dans la micro-cannelure. confrontée à cette problématique ?

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Quand la collecte sélective en milieu urbain s'ouvre au design...

Concours

Quand la collecte sélective en milieu urbain s'ouvre au design...

Aborder, par le biais du design, l'intégration de la collecte sélective des déchets et des emballages ménagers dans l'espace urbain : c'est l'idée du concours lancé par l'association[…]

09/02/2009 |
Les délais de paiement en question

Les délais de paiement en question

Novagraaf reprend Bredema

Novagraaf reprend Bredema

Bientôt une bouteille « sud de France »

Concours

Bientôt une bouteille « sud de France »

Plus d'articles