Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Le packaging gagne les vins français

HENRI SAPORTA RÉDACTEUR EN CHEF
 

Les vins français sont sur la voie du changement. Confrontés à des vins du Nouveau Monde agressifs et sans complexe et à une surproduction chronique, les vignerons français s'essaient à de nouvelles pratiques. Mais pas facile de garder son identité quand il faut plaire à tout le monde. Et pas forcément aux connaisseurs. La récente autorisation de « boiser » artificiellement certains vins montre bien que la notion de terroir n'est plus, en France, le seul credo. La tentation est, en effet, forte de « créer » des vins plutôt que des les élever.

En termes de conditionnement, les évolutions sont très nettes. La tradition a longtemps servi de point de repère aux vignobles français. A chacun sa forme de bouteilles, un château ou une image évoquant la vigne sur l'étiquette et un bouchon en liège, et le tour était joué. Surtout, pas de marketing. Entouré d'une réglementation tatillonne, d'un peu de mystère, de magie, de beaucoup de chauvinisme et de bluff, le produit doit alors se suffire à lui-même.

Or, une étude récente du français Sparflex, publiée dans notre hebdomadaire n° 717 du 30 août, montre sans ambiguïté la part prépondérante que le « packaging » prend dans le choix d'un vin. Avec une forte attente en termes de lisibilité et de simplicité. Les consommateurs accordent cependant toujours beaucoup d'importance à l'étiquette et n'attibuent pas un rôle excessif « à l'esthétique de la bouteille ».

Ce qui peut expliquer le succès impressionnant des caisses-outres, comme en témoigne notre enquête « Les vins français emportés par le bag-in-boom » publiée le 24 mai dans notre hebdomadaire n° 708. Mais le moins que l'on puisse dire est que, au-delà de ses avantages et de ses inconvénients, la caisse-outre constitue une rupture radicale. De fait, les bouteilles en verre disposent d'une légitimité certaine. Et comme le montre le dossier de ce supplément consacré au bouchage du vin, il existe des marges d'évolution.

Le liège a entrepris d'éradiquer le TCA à l'origine, pour partie, du goût de bouchon, les bouchons synthétiques affinent leur offre et les capsules métalliques progressent lentement mais sûrement. Il y a même des gadgets et des solutions innovantes. Les vins français sont clairement entrés dans une nouvelle ère. Ils peuvent aujourd'hui affirmer leur singularité et leur qualité héritées d'un savoir-faire ancestral tout en utilisant de nouveaux moyens de valorisation. C'est plutôt une bonne nouvelle.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Smurfit Kappa Bag-in-Box allège ses poches

Innovation

Smurfit Kappa Bag-in-Box allège ses poches

Le spécialiste de la caisse-outre introduit sur le marché un film associant polyéthylène et EVOH de 60 microns. - L’initiative est présentée comme « un pas supplémentaire sur la[…]

Vinovalie teste une caisse-outre multiservice

Innovation

Vinovalie teste une caisse-outre multiservice

La caisse-outre de vin profite de la crise

La caisse-outre de vin profite de la crise

Smurfit Kappa dévoile une offre de Bag-in-Box pour le gel hydroalcoolique

Innovation

Smurfit Kappa dévoile une offre de Bag-in-Box pour le gel hydroalcoolique

Plus d'articles