Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Le métal a stagné en 2007

AJ

Sujets relatifs :

,
 

Dans une conjoncture morose, l'industrie européenne des emballages métalliques veut plus que jamais démontrer les avantages environnementaux de ses produits. Ainsi, European Metal Packaging (Empac), l'association européenne des fabricants d'emballages métalliques rigides, entreprend actuellement une étude sur l'empreinte carbone des boîtes, canettes, boîtiers pour aérosols et autres productions de ses membres. L'organisme néerlandais TNO réalise une analyse de cycle de vie (ACV) dont les résultats définitifs devraient être disponibles en octobre prochain. Première conclusion, indique Martin Reynolds, vice-président de Crown Europe en charge des affaires extérieures et réglementaires : « c'est confirmé à nouveau, plus l'on recycle, plus l'empreinte carbone diminue ».

Déception.

Les industriels français attendent notamment avec intérêt ces conclusions car ils ont été confrontés à une année 2007 contrastée et « plutôt décevante », selon le Syndicat national des fabricants de boîtes métalliques (SNFBM), présidé par Patrick Bindschedler, par ailleurs président du groupe Massilly : + 0,7% en France, - 3,6% à l'export, - 0,4% au total. Cette situation se retrouve d'ailleurs au plan européen, l'évolution dans l'Union européenne n'étant que de + 0,6%. Le chiffre d'affaires de la profession s'est ainsi élevé à 1,25 milliard d'euros, dont 993 millions pour l'acier (- 1,2%) et 262 millions pour l'aluminium (+ 2,4%). La baisse des livraisons de boîtes de conserve est responsable pour partie de la diminution de 2,4% du tonnage livré (642 500 tonnes).

Réduction.

Les boîtes-boissons ont connu une réduction de 3,7% des livraisons. Celles de boîtes de conserve ont reculé de 5,5%, à 357 800 tonnes, en raison d'une pénurie de légumes. Le taux d'ouvertures faciles s'élève désormais à 86% contre 77% en 2002 ; 92,1% des boîtes de conserve sont empilables contre 86,7% en 2002. En ce qui concerne les boîtiers pour aérosols, chiffre d'affaires et livraisons ont pareillement progressé (+ 3,7 et + 2,9%, à 46 000 tonnes). Les emballages industriels sont tirés par les produits promotionnels et progressent de 5,8% en tonnage. Quant au bouchage, il a dépassé le palier de 100 millions d'euros (+ 8,8%) à 100,3 millions.

Optimistes.

Pour 2008, les prévisions formulées par le SNFBM restent optimistes, malgré tout, avec une hausse de 2,4% des livraisons, grâce notamment aux boîtes de conserve, aux canettes et aux aérosols. Des chiffres à relativiser cependant, tant cette industrie est constituée de grands groupes internationaux - Crown, Impress, Ball Packaging, Mauser en particulier - susceptibles de procéder à des transferts entre sites au gré de l'évolution des contextes nationaux.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Braincube ou le miracle du « big data »

Technologie

Braincube ou le miracle du « big data »

L’entreprise auvergnate prépare une nouvelle levée de fonds pour asseoir sa croissance - À Issoire (Puy-de-Dôme), Braincube a fait du « big data » son cheval de bataille. Implantée[…]

14/04/2021 | Industrie
IA : « Chez Omron, nous entrons dans l’ère du réflexe »

Entretien

IA : « Chez Omron, nous entrons dans l’ère du réflexe »

DS Smith modernise sa cartonnerie de Rouen

Investissements

DS Smith modernise sa cartonnerie de Rouen

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Profession

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Plus d'articles