Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Dossier

Le marquage réduit ses consommables

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,

Code à barres, numéro de lot, date limite de consommation... Le nombre d'informations sur les emballages ne cesse d'augmenter du fait des contraintes réglementaires et logistiques. Si cela va inévitablement dans le sens d'une meilleure information du consommateur et d'un renforcement de la traçabilité du produit, l'industriel est, quant à lui, confronté à un coût. Celui de l'investissement initial dans le matériel et celui du consommable, étiquettes et encres, qu'il devra acheter tout le long de l'année. « Sur un plan strictement économique, il n'y a pas photo : une étiquette en papier coûte dix fois plus cher qu'un marquage direct. Mais il est vrai que cette technologie ne répond pas à toutes les applications », rappelle Benoît Cazelisse, directeur marketing de Videojet. À l'instar des autres fournisseurs de matériel de marquage, cette entreprise s'est aperçue que la réduction du poste de consommables pouvait constituer un atout supplémentaire sur un marché aussi concurrentiel que celui sur lequel elle opère. Depuis juin dernier, elle propose un système de marquage jet d'encre avec autonettoyage des têtes. Principal avantage : une fois la buse nettoyée, l'encre est récupérée, puis recyclée avec une réduction des consommations de l'ordre de 30 %. « Les économies sont l'une des priorités de tout industriel. Or, bon nombre d'innovations, si elles sont source d'économies, ont un impact positif sur l'écologie et le développement durable », note, pour sa part, Vincent Tuzzi, président de l'entreprise. Autre acteur sur ce marché, Imaje est parvenu, lui aussi, à réduire la consommation d'encre sur ses codeurs à petits caractères en améliorant leur composition.

Technologies économiques Mais ce n'est pas son unique objectif. Comme d'autres entreprises du secteur, la filiale du groupe Dover traque les composants nocifs comme le méthyl-éthyl-cétone (MEK) ou les métaux lourds qui peuvent constituer un danger pour la santé humaine. « Nous nous appuyons sur notre expertise de formulateur pour remplacer les solvants traditionnels avec des produits à base alcoolique », rappelle Bernard Deuil, responsable marketing. Très en vogue, le marquage laser représente, quant à lui, a technologie idéale puisqu'il ne nécessite ni encre ni papier. Mais seulement théoriquement. « Il est nécessaire de traiter les fumées, autrement plus nocives pour la santé humaine, en cartérisant l'installation et en changeant régulièrement les filtres ce qui implique forcément un coût », explique Jérôme Jullien, responsable marketing de Domino. Toujours est-il que l'emploi du laser se développe. La technologie est appréciée, en raison de la vitesse d'exécution, dans le secteur des boissons pour le marquage d'étiquettes ou de bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET), mais aussi dans la cosmétique. Sur ce marché que l'on sait très attentif aux questions liées à l'aspect des conditionnements, le laser vectoriel représente une solution pour imprimer numéros de lots, voire des logos ou des graphismes plus élaborés. Et quand ce n'est pas l'emballage, c'est le produit qui est marqué. L'américain Durand-Wayland propose tout simplement de tatouer sur des fruits et des légumes les différentes informations nécessaires à leur identification à l'aide d'un laser capable de dépigmenter les couches superficielles de leur peau ! Une façon, explique cette société, d'éliminer les étiquettes autocollantes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un Oscar de l’emballage pour Domino

Concours

Un Oscar de l’emballage pour Domino

La plate-forme K600G répond aux besoins de sérialisation de l’industrie pharmaceutique. Avec sa nouvelle plate-forme K600G déclinée en trois applications, Domino se positionne sur plusieurs tendances majeures du[…]

24/11/2020 | Tous secteursMarquage-Codage
Multivac élargit sa gamme d’imprimantes pour thermoformeuse

Technologie

Multivac élargit sa gamme d’imprimantes pour thermoformeuse

Markem-Imaje se renforce dans les lasers

Acquisitions

Markem-Imaje se renforce dans les lasers

Inotec rachète deux concurrents

Acquisitions

Inotec rachète deux concurrents

Plus d'articles