Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Le maïs environnementalement correct ?

 

Issu du maïs, l'acide polylactique (PLA) est une alternative aux plastiques traditionnels. Mais des observateurs pointent les « défauts » écologiques de la culture de cette plante : consommation en eau et engrais et présence d'organismes génétiquement modifiés (OGM). Produire à grande échelle cette céréale pour remplacer les plastiques issus du pétrole ne revient-il pas alors à créer de nouveaux problèmes pour l'environnement ? Chez NatureWorks, principal producteur mondial de PLA, Stefano Cavallo répond : « Le maïs constitue une matière première économiquement intéressante sur le marché américain où est fabriqué notre matériaux. Et il est important, à l'heure actuelle, de disposer d'une source d'approvisionnement à bon compte si nous voulons concurrencer les plastiques traditionnels. Mais rien n'empêche d'utiliser de la canne à sucre, de la betterave ou du riz. Fort heureusement, notre procédé de production ne dépend pas directement du maïs mais du sucre qu'il contient. »

OGM. « Concernant les OGM, il est vrai que ne nous ne pouvons pas garantir l'absence de maïs transgénique dans la matière première qui sert à fabriquer nos produits. Toujours est-il qu'en raison du process, les molécules qui composent l'amidon sont déstructurées, réduites à l'état de monomères et transformées à nouveau en une nouvelle matière. Il ne reste plus rien des OGM. Conscients des attentes de utilisateurs sur ce point, nous avons néanmoins demandé à notre fournisseur d'acheter l'équivalent de notre consommation en sucre, pour les volumes nécessaires à couvrir les demandes en produits non-génétiquement modifiés. Même si ce dernier sera mélangé avec des produits OGM, nous pensons contribuer, du moins sur un plan éthique, à l'environnement.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

La production de bioplastiques va tripler d’ici à 2026

Economie circulaire

La production de bioplastiques va tripler d’ici à 2026

D’après European Bioplastics, qui publie ces estimations, les plastiques issus de ressources renouvelables vont dépasser, pour la première fois, la barre des 2% de la production mondiale de plastiques. - 2 % ! Le ratio[…]

L’Inpi distingue Lactips

Economie circulaire

L’Inpi distingue Lactips

Des déchets marins pour le recyclage chimique

Economie circulaire

Des déchets marins pour le recyclage chimique

L’écoconception en six étapes avec Less

Profession

L’écoconception en six étapes avec Less

Plus d'articles