Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Innovation

Le district verrier de la Vallée de la Bresle condamné à innover

ANNE FRITSCH
Entre Le Havre et Dieppe, la Vallée de la Bresle est un véritable concentré de savoir-faire en flaconnage verrier. Dans un contexte difficile, le district industriel encourage les projets de recherche et se portera candidat au label de « pôle d'excellence ».

Q uelque 70 % des flacons de haute parfumerie vendus dans le monde sont passés par la Vallée de la Bresle ! Zone de production verrière depuis 700 ans, ce bassin industriel compte sur son sol trois maquettistes, un fondeur, treize moulistes, environ 35 paracheveurs, regroupés autour de six verriers - Saverglass, Saint-Gobain Desjonquères, Verrerie Brosse, Verrerie du Courval, Verrerie Waltersperger pour le flaconnage, et Wheaton France pour le verre étiré. Si ce savoir-faire est reconnu internationalement, la situation économique des entreprises n'en est pas moins délicate depuis trois ans. « Nous sommes bien conscients que la fabrication de produits standards se fera de plus en plus ailleurs. Nous devons innover et continuer à développer l'activité dans la Vallée. Cela pour garder notre première place et éviter les délocalisations », encourage Guy de Vaucorbeil, président du District de la Vallée de la Bresle.

Pôle d'excellence

Aujourd'hui comme dans tous les bassins industriels français, l'heure est aux interrogations et à la préparation de dossiers. De nouveaux labels vont être décernés par l'Etat et les Régions, qui ont pour but d'encourager le partenariat, la recherche et le développement. Comme Atlanpack (lire 735) autour de Cognac, Breizpack à Quimper, le Centre européen de promotion des industries de l'emballage et du conditionnement (Cepiec) à Dijon, Packaging Valley à Troyes, ou encore Rhône-Alpes Packaging (RAP) à Lyon, le district verrier de la vallée de la Bresle a le statut de système productif local (SPL) qui désigne une concentration d'entreprises spécialisées dans un secteur d'activité et associées par une structure d'animation. Ne pouvant prétendre au label de pôle de compétitivité faute d'universités locales avec lesquelles engager des projets de recherche sur le flaconnage verrier et sa décoration, la Vallée de la Bresle espère celui de pôle d'excellence. Sa définition, et l'appel à projets, ne devrait pas intervenir avant le printemps. « Les aides ne concerneront pas seulement les pôles d'excellence. L'idée est de mettre en route des programmes tournés vers l'innovation et de faire monter tout le monde en gamme », explique Jean-Marie Rouillier, président du Club des districts industriel français. Ce n'est pas simple de faire travailler ensemble des entreprises qui sont concurrentes. Néanmoins, la fragilité économique ambiante et la santé incertaine du secteur de la parfumerie les ont convaincues de l'intérêt de trouver des synergies et de travailler en réseau. La labellisation, qu'elle soit « d'excellence » ou « de compétitivité » renforce l'esprit de corps, augmente la visibilité du savoir-faire local et contribue éventuellement au financement de projets innovants.

Il y a urgence. Placé en redressement judiciaire, Metra, le plus important mouliste va devoir supprimer une centaine d'emplois sur 230. Il faut dire que la vallée compte pas moins de treize moulistes verriers, une extraordinaire densité. « Ils ont l'avantage de la proximité, mais la concurrence asiatique voire mexicaine fait rage. Et la parité euro/dollar est très défavorable ! », regrette Guy de Vaucorbeil, président du district et ancien dirigeant de Metra. Les prix de vente des moules ont ainsi baissé de 30 à 40 %.

Spécialisé dans le dépolissage, Polyver a, quant à lui, succombé sous les coûts de traitement des rejets et la baisse d'activité due à la mode des flacons laqués. Quatre petites entreprises de tri - le « rechoix » - ont également disparu en 2004 suite à la baisse des volumes.

Pour faire l'état des lieux et trouver les moyens de rebondir, le district a commandé une nouvelle étude au cabinet Algoé, dont les résultats seront publiés très prochainement. D'ores et déjà, l'analyse fait ressortir quatre pistes de travail. La recherche et développement (R&D), les partenaires internationaux pour les sous-traitants, la création de filières de formation du personnel pour ces métiers très spécifiques et, enfin, la dynamique de la filière concernant les relations entre donneurs d'ordre et sous-traitants.

Et « hors de l'innovation, point de salut ! » : c'est en tout cas le message de Catherine Cornillot, chargée de mission pour la Vallée de la Bresle au sein de Seine-Maritime Expansion. En réintégrant certaines opérations de parachèvement lorsque l'activité baisse, les grands verriers mettent en péril la survie de certains paracheveurs, c'est indéniable. Pour ces derniers, une seule solution : « il faut que les sous-traitants soient une force de proposition vers les verriers », estime Catherine Cornillot. Et cela passe forcément par la mise au point de services, produits ou procédés innovants. Pour les y encourager, elle a mis les entreprises en relation avec un laboratoire de recherche privé à Rouen (Seine-Maritime). Plusieurs projets devraient aboutir prochainement : ceux d'un paracheveur et de deux moulistes. Chez le premier, il s'agit d'une nouvelle possibilité de décor par un procédé non polluant. Quant aux moules des seconds, ils offriront de meilleures fonctionnalités pour les verriers. Le projet d'Inserdéco est, quant à lui, achevé (voir l'encadré) : les lignes de poudrage et de décapage par lit fluidisé sont en service.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Une bouteille de lait frais en rPET à 100%

Economie circulaire

Une bouteille de lait frais en rPET à 100%

En Autriche, le fabricant d’emballages Alpla et le laitier Nöm cherchent à réduire l’empreinte carbone des bouteilles et surprennent le marché. - En Autriche, plusieurs laitiers ont récemment[…]

28/11/2019 | BouteillesLait
Nestlé Waters pousse le rPET

Economie circulaire

Nestlé Waters pousse le rPET

La fontaine Gravity distribue les liquides en vrac

La fontaine Gravity distribue les liquides en vrac

L’effet barrière à l’étude sur la bouteille en papier de Carlsberg

Innovation

L’effet barrière à l’étude sur la bouteille en papier de Carlsberg

Plus d'articles