Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Le Cetim s'attaque à l'étanchéité

HS

Sujets relatifs :

 

Créé par la Fédération des industries mécaniques (FIM) en 1965, le Centre technique des industries mécaniques (Cetim) affiche clairement son intérêt pour la filière de l'emballage et du conditionnement. Un secteur dans lequel il est encore peu présent mais dans lequel il veut progresser très rapidement. Le laboratoire en a les moyens : 80 millions d'euros de chiffres d'affaires, 12 pôles d'excellence allant de la métrologie à l'hydraulique en passant par la fatigue, 17 délégations régionales, 700 collaborateurs et un équipement technique parmi les plus complets d'Europe. Cette polyvalence se traduit, par exemple, par le Service Question Réponse (SQR) qui a traité quelque 14 000 demandes en 2004. Exemple de cet intérêt pour l'emballage ? Dans le cadre d'une journée technique intitulée « L'art de l'emballage étanche » organisée, le 16 juin, à Orléans (Loiret) dans les locaux du Cetim-Certec, le Cetim a fait le point sur la notion d'étanchéité. Pas simple ! Et critique... Selon les ingénieurs du Cetim, comme il n'existe pas de règle établie en matière d'étanchéité,

les industriels ont tendance à faire de

la surqualité en se calant sur l'industrie pharmaceutique afin de prévenir les risques. Mais quels risques ? Les outils de détection permettent de qualifier des fuites allant de

1 cm3 par seconde à 1 cm3 par... siècle !

Le Cetim propose, en conséquence,

une méthodologie en trois points : qualifier, quantifier et localiser. Cruciale, la phase de qualification consiste à établir « le critère d'étanchéité » : il n'est parfois pas utile d'aller plus loin. Si nécessaire, il convient ensuite

de quantifier la fuite afin, par exemple, d'optimiser le choix d'un matériau ou

le serrage d'un bouchon. Localiser permet enfin d'approfondir la recherche pour, par exemple, mettre en évidence un problème

lié au process de transformation.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Duo emballages signe avec Schütz

Duo emballages signe avec Schütz

Le français va fabriquer des Recobulk. - C'est une première en France ! Duo emballages est devenu partenaire du programme Recobulk de Schütz. Fondé en 1996 à Willems (Nord) par les frères Thierry et[…]

Scallog et Isorg facilitent la préparation de commande

Scallog et Isorg facilitent la préparation de commande

Jean Bal thermoformage renforce son outil de production

Jean Bal thermoformage renforce son outil de production

Expansion américaine pour Messer

Acquisitions

Expansion américaine pour Messer

Plus d'articles