Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

LE BURGOPAK PASSE À LA VITESSE SUPÉRIEURE

Tiziano Polito
Grâce au partenariat noué avec Sigpack Systems, le fournisseur britannique a enfin trouvé une solution pour fabriquer ses étuis à hautes cadences.

Nombre d'innovations en emballage et conditionnement restent sans lendemain du simple fait qu'elles ne sont pas industrialisables. Heureusement pour lui, le Burgopak ne subira pas ce sort. Maintes fois primé par des instituts et des associations professionnelles (World Packaging Organisation, Swiss Packaging Institute, OTC Marketing Awards), cet emballage est le fruit des cogitations de l'inventeur anglais Burgo Wharton qui décida, au début des années 2000, de fonder sa propre société pour lancer un étui à la fois pratique, ludique et informatif. Le Burgopak intègre un double système de tiroirs coulissants. En tirant sur l'un d'eux, l'utilisateur voit simultanément apparaître de l'autre côté de l'emballage le deuxième tiroir pouvant consister en un blister, une coque présentoir, une cartonnette imprimée ou une notice pliante. Originairement conçu pour des CD et des DVD, le Burgopak a trouvé successivement des débouchés intéressants dans l'industrie pharmaceutique, la cosmétique et, plus récemment, la téléphonie mobile. Près de 25 millions d'emballages « à tiroirs » ont été ainsi commercialisés dans le monde jusqu'à ce jour. Ce chiffre aurait pu être multiplié au moins par dix si le Burgopak avait bénéficié d'une mise en oeuvre mécanisée. « Tous nos emballages étaient montés à la main chez des partenaires situés en Chine et en République Tchèque », rappelle Mark Symonds, responsable automation de l'entreprise. Le Burgopak s'offre aujourd'hui une seconde vie grâce à une machine qui réalise l'ensemble des étapes de fabrication, permettant de réduire le prix de revient de l'emballage et d'ouvrir la voie à la production en grande série. Issu d'un partenariat avec SigPack Systems, cet équipement aura nécessité deux ans de développement. Constitué de cinq tronçons, respectivement dédiés à la préparation des étuis, à la pose des « ti- roirs », au collage du premier et du deuxième blister et d'une cartonnette contenant une notice d'instruction, il mesure 18 mètres de long et affiche une cadence de production de 150 étuis à la minute. « Le plus difficile aura consisté à fiabiliser le process pour obtenir des produits de qualité irréprochable », explique Andreas Graf, responsable du projet de la filiale de Bosch Packaging Technology. La première ligne a été installée, il y a quelques mois, dans l'usine de Brecon Pharmaceuticals, au Pays de Galles, qui l'utilise pour emballer les dragées de Rennie Ice, la célèbre marque d'anti-inflammatoires pour l'estomac de Bayer. Les produits sont déjà sur le marché. Une deuxième ligne, en cours d'assemblage, devrait être prochainement livrée, toujours dans le domaine pharmaceutique et toujours au Royaume-Uni, chez un fabricant de paracétamol.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Pollard Boxes offre une expérience d’ouverture au whisky Creag Isle

Technologie

Pollard Boxes offre une expérience d’ouverture au whisky Creag Isle

Le fabricant de coffrets a mis au point une boîte différenciante pour la marque de spiritueux. – Attirer l’œil en rayon est un exercice critique dans le domaine des vins et spiritueux. Creag Isle a donc fait appel[…]

01/06/2021 | LuxeCarton plat
Verpack accompagne l’écoconception de Joone

Technologie

Verpack accompagne l’écoconception de Joone

Procos se lance aux États-Unis pour accompagner ses clients

Carnet

Procos se lance aux États-Unis pour accompagner ses clients

Cosfibel dévoile un coffret atypique pour les whiskies Bowmore

Innovation

Cosfibel dévoile un coffret atypique pour les whiskies Bowmore

Plus d'articles