Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

LE BANDEROLAGE

Geneviève Hermann avec Nicole Lachkar

Sujets relatifs :

Installées en fin de ligne à des fins logistiques, les machines de banderolage permettent de stabiliser les charges palettisées. Les constructeurs proposent une grande variété d'équipements, de l'installation robotisée à la solution manuelle.

Dans l'emballage tertiaire, c'est-à-dire l'emballage dédié à la logistique, la technique du banderolage consiste à maintenir en place des charges palettisées à l'aide de film en plastique - en général en polyéthylène - qui peut être pré-étiré ou non. Cette opération s'effectue à l'aide de machines dotées d'un bras tournant, d'un anneau tournant ou d'une table tournante. La table est dotée d'un plateau plein ou évidé pour un accès direct par transpalette. Les constructeurs proposent des solutions entièrement robotisées, semi-automatiques ou manuelles. Les encombrements au sol et les capacités d'intégration dans les lignes de production sont très variables.

Sur le plan pratique, des chariots porte bobine dévident les films sur toute la hauteur des charges déposées sur palette. Certains sont équipés d'un système motorisé qui pré-étire le film jusqu'à 200, 300 et parfois même 400 %. Cet étirement présente plusieurs avantages dont la réduction à la source n'est pas le moindre. Notamment sur le plan de l'environnement !

Il existe des modèles de banderoleuses qui déposent des coiffes sur le dessus des charges. Une d'entre elles va même jusqu'à recouvrir le dessus avec le film après basculement du porte chariot.

Le recouvrement de la charge s'effectue avec une ou plusieurs épaisseurs de film. Sur certains modèles, le film est froissé pour un meilleur maintien.

Selon les machines, les cycles de dépose de film s'effectuent sur la descente ou sur la montée, sur la descente et la montée, seulement en partie haute ou en partie basse, voire uniquement sur la partie intermédiaire de la charge. L'équipement peut détecter la hauteur de la charge pour configurer la dépose du film. Compte tenu de la très grande variété des cas de figure, il est difficile de s'arrêter à la cadence moyenne qui est de l'ordre de 50 palettes par heure.

Les machines à fonctionnement automatique sont dotées d'une mémoire programmable capable d'enregistrer les cycles, les nombres de tours de film, la hauteur de banderolage ainsi que la vitesse de rotation de la table ou du bras tournant.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


offres d’emploi
Toutes les offres d’emploi
Chef de projets F/H

Montigny le Bretonneux

AFFRETEUR H/F

SABLE SUR SARTHE

Nous vous recommandons

Coval lance la série IO-Link

Technologie

Coval lance la série IO-Link

Le fournisseur de composants pour la manipulation par le vide a travaillé sur la compacité et la communication de ses pompes. - Discrètes mais essentielles, les pompes à vide sont souvent présentes sur les[…]

Très chers packagings

Indicateurs

Très chers packagings

GLOBAL PACK, l’événement incontournable de la communauté packaging

Publi-Rédactionnel

GLOBAL PACK, l’événement incontournable de la communauté packaging

L’automatisation de l’emballage permet de réduire l’impact de la pandémie

Publi-Rédactionnel

L’automatisation de l’emballage permet de réduire l’impact de la pandémie

Plus d'articles