Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Enquête

Labelexpo porté par l'essor du marché des étiquettes

GUILLAUME PRUDENT

Sujets relatifs :

, ,

A Bruxelles, le salon Labelexpo Europe vient de fermer ses portes sur une note positive. Cette exposition consacrée aux technologies d'étiquetage a permis de faire le point sur les ultimes développements et les grandes tendances d'une industrie en pleine mutation.

Du 23 au 27 septembre dernier, le monde de l'étiquette s'était donné rendez vous en Belgique pour découvrir les dernières innovations technologiques réparties sur les cinq halls du parc des expositions de Bruxelles. Dopé par la bonne santé de ces marchés, Labelexpo Europe ne s'est jamais aussi bien porté en accueillant pour cette douzième édition un nombre record de quatre cent cinquante exposants. Cette onzième édition de Labelexpo s'est avérée ainsi le plus grand salon jamais organisé depuis la première manifestation à Londres en 1980. Véritable vitrine des produits dédiés à l'étiquette, cette exposition était l'endroit idéal pour faire un tour d'horizon des ultimes développements.

Placé sous le signe de l'innovation, Labelexpo s'inscrit dans une année technologique marquante avec l'arrivée des supports d'identification par radiofréquence (RFID), la nette percée de l'impression numérique, l'automatisation du matériel et l'essor continu du flux prépresse, véritable colonne vertébrale de la production. La période s'avère propice à un saut de génération. A un glissement des technologies analogiques vers le numérique...

Dans ce contexte, tous les fabricants d'équipements et les fournisseurs de solutions logicielles ou de consommables sont obligés de s'adapter pour prendre en compte, d'une part, les conditions économiques des marchés et, d'autre part, les avancées technologiques. Le tout a donné lieu au lancement de plusieurs produits dont voici les grandes lignes.

Impression numérique

Lors de Labelexpo, on a pu noter le poids des nouveaux arrivants avec la présence très remarquée de sociétés comme HP ou Xeikon modifiant sensiblement les équilibres constatés habituellement dans les présentations d'équipements. Sur ce point, cette édition de Labelexpo marque un virage et concrétise l'implantation massive des systèmes d'impression numérique dans le paysage de l'étiquette. Le taux d'installation des presses numériques n'a, en effet, jamais été aussi élevé. Soit aujourd'hui 10% du matériel installé. L'évolution du parc machine numérique est la plus rapide de toutes les presses d'étiquettes. Rien d'étonnant alors que les stands des fabricants de presses numériques aient attiré les foules avec des stands qui se voulaient à la hauteur de leurs ambitions.

L'américain HP avait déployé cinq lignes de production dont la solution Digital Laser Workflow, comprenant le flux Scope d'Esko-Graphics, la presse numérique HP Indigo press 4050 et un système de découpe au laser DigiCon d'A.B. Graphic International. Chez l'éternel rival, Xeikon, la machine Xeikon 330 et le frontal X 800 associé au logiciel d'Artwork System étaient exposés. On constate également que les systèmes jet d'encre tirent leur épingle du jeu. Sur ce créneau, le fabricant Domino reste très actif, dévoilant notamment en avant première européenne la série K, sa nouvelle solution d'impression de données variables ainsi que son imprimante binaire Bitjet+.

Flux de données

Dans le domaine du prépresse, et plus généralement, celui englobant toutes les opérations de conception et de préparation, l'attention des visiteurs se portait essentiellement sur la maîtrise des flux, devenue une préoccupation majeure. A ce stade, les évolutions les plus novatrices relèvent de l'accroissement des performances logicielles, avec l'introduction de nouvelles versions de solutions adaptées aux exigences de l'impression d'étiquettes. Labelexpo était l'occasion de découvrir et de comparer les différents workflow aujourd'hui disponibles sur le marché, parmi lesquels Prinergy chez Kodak, ApogeeX chez Agfa), Odystar chez Artwork System. Les récentes solutions logicielles permettent non seulement de concevoir les étiquettes et de les produire sur plaques mais également de placer les étiquettes créées à l'écran sur des emballages virtuels et de les visionner ainsi sous tous les angles. On observe aussi des avancées notables dans le domaine des Computer To Plate (CTP) dont l'offre se multiplie notamment dans l'entrée de gamme.

Automatisation des presses

A voir les nouveaux produits dévoilés, les constructeurs cherchent désormais à toucher les entreprises les plus modestes qui n'ont pas encore franchi le pas du CTP. Le fabricant Esko-Graphics, qui introduisait le CDI Spark 2120, un nouveau système d'exposition flexographique, illustre bien cette tendance. Lüscher et Kodak ont eux aussi affirmé la volonté de conforter leur position sur ce secteur en présentant le FlexPose et le Thermoflex, deux nouveaux CTP capables de graver aussi bien des plaques offset que des manchons flexo.

Dans le domaine des presses à laize étroite, Labelexpo a fait le plein de nouveautés. Sur ce matériel, la tendance est toujours à l'automatisation croissante des fonctions et à l'introduction de machines à servocommande. La presse XP 5000, à l'avant-garde de la technologie développée à ce jour par Mark Andy, reflète bien ce constat. Pilotée par écran tactile, elle bénéficie de commande électronique et ergonomique, permettant de réduire les temps de réglage. Modulaire, elle englobe sur une même ligne des groupes très variés : flexo, sérigraphie rotative, dorure à chaud ou à froid.

En règle générale, les machines intègrent désormais des contrôles sophistiqués de la tension et de la température, des processus d'impression multiples et un plus grand nombre d'options de finition. Citons par exemple, la dernière Gallus RCS 330, combinant le procédé flexo ultraviolet et sérigraphie, ou encore la presse Flexy-S équipée d'une nouvelle unité de découpe du constructeur italien Omet. Mais ce n'est pas tout... Les démonstrations des systèmes d'impression orchestrés par MPS, Edale, Omet, Focus Label Machinery, Nilpeter, ETI Converting Equipment, Ko-Pack méritaient aussi le détour. Outre les machines flexo ou mixtes (flexo, offset et sérigraphie), on note la présence de plusieurs nouveautés dans le domaine des rotatives offset à format variable avec en vedette la Brava (Rotatek), l'Alprinta V (Muller Martini) et les VSOP (Drent).

Si tous les produits ne constituent pas, loin sans faut, de révolutions technologiques, beaucoup apportent de vraies solutions pour améliorer le fonctionnement des systèmes. Comme souvent sur ce type de matériel, l'évolution technologique relève davantage d'un développement lent et contrôlé que d'une technologie de rupture.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Une encre effaçable pour les bouteilles consignées

Une encre effaçable pour les bouteilles consignées

Spécialisé dans le marquage, Linx propose Black 1068 pour les contenants réutilisables en verre employés dans le domaine de la bière, du lait et du vin. - La bouteille consignée est à la mode[…]

Encore sur All4Pack

Encore sur All4Pack

Videojet réduit les temps d’arrêt

Videojet réduit les temps d’arrêt

Markem-Imaje se réorganise en Espagne

Markem-Imaje se réorganise en Espagne

Plus d'articles