Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

La qualité microbiologique des matériaux d'emballage mieux évaluée

La rédactiond'Emballages Magazine

Sujets relatifs :

Une nouvelle technique de spectrométrie de masse a été développée par le LNE, un laboratoire universitaire et la SSHA.
Dans le cadre d'un programme financé par l'Actia, le Laboratoire national de métrologie et d'essais (LNE), l'UMR 7613 de l'Université Pierre-et-Marie-Curie, à Paris, et la Société scientifique d'hygiène alimentaire (SSHA) ont étudié la faisabilité du développement d'une nouvelle technique de spectrométrie de masse pour caractériser et identifier les micro-organismes des matériaux d'emballage. L'objectif était de trouver une alternative aux techniques classiques d'analyse microbiologique, qui peuvent sous-évaluer la quantité de ces micro-organismes. La technique proposée réunit la pyrolyse, une ionisation à énergie contrôlée par bombardement d'atomes métastables et un analyseur de masse de type ToF (temps de vol). Ces travaux ont été validés par des essais sur deux souches microbiennes (penicillium verrucosum et bacillus cereus). Ils seront poursuivis avec d'autres souches pour que les industriels de l'agroalimentaire puissent, à terme, valider leurs processus de décontamination.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’emballage limite les dégâts face au Covid-19

Indicateurs

L’emballage limite les dégâts face au Covid-19

La filière a régressé de 7,6% au cours de l’année 2020, faisant preuve de résilience par rapport au reste de l'industrie manufacturière. Le verre a souffert davantage que le plastique ou le[…]

Quatre start-up retenues par Sodebo et Brioches Fonteneau

Economie circulaire

Quatre start-up retenues par Sodebo et Brioches Fonteneau

Sodebo et Brioches Fonteneau cherchent des solutions disruptives

Innovation

Sodebo et Brioches Fonteneau cherchent des solutions disruptives

Les nanomatériaux doivent être mieux identifiés et évalués

Sécurité sanitaire

Les nanomatériaux doivent être mieux identifiés et évalués

Plus d'articles