Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Décryptage

La CCI des Côtes d'Armor analyse les emballages compostables

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) des Côtes d'Armor a réalisé une étude sur les emballages biodégradables et compostables. En complément de notre article publié dans le magazine de ce mois de mars, voici les résultats de ce travail qui se veut avant tout un outil pratique d'information et de veille pour les professionnels de la filière agroalimentaire.

Etablir un état des lieux sur les emballages biodégradables et compostables en termes d'offre disponible, d'applications existantes et potentielles, de prix. Et, se projeter dans l'avenir, pour évaluer l'impact écologique et économique que ces matériaux auront sur la filière tout en répondant à des questions très pratiques comme les coûts de substitution que leur emploi implique pour les industriels de l'agroalimentaire. Voilà quelques unes des questions auxquelles la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) des Côtes d'Armor a voulu répondre en commanditant une étude spécifique au cabinet ITG Consultants. Présentés officiellement à la fin de l'année dernière devant un parterre d'industriels bretons, les résultats sont maintenant accessibles à tous. « Le biodégradable avance lentement en France. Il est vrai que la plupart des entreprises sont intéressées par ces matériaux, notamment lorsqu'ils sont issus de ressources naturelles renouvelables comme le maïs mais elles restent en même temps très prudentes sur leur emploi. Il nous a semblé utile d'en comprendre la raison », indique Louis Guillemot, responsable du pôle environnement de la CCI des Côtes d'Armor. Effectivement, au delà de la simple analyse de marché, l'étude cherche à comprendre les mécanismes qui régissent les décisions des opérateurs. Menée sur un échantillon de 98 entreprises bretonnes, soit environ 75% du chiffre d'affaires cumulé généré par les industriels de l'agroalimentaire (IAA) dans la région, l'enquête révèle que les biomatériaux ont une image largement positive auprès des industriels. Mais des doutes subsistent toutefois. Si la plupart des intéressés estiment que leur emploi présente un avantage concurrentiel certain, d'autres s'inquiètent des risques liés au stockage ou à la mécanisation. Retour d'expérience Pour une fois, les entreprises utilisatrices n'ont pas hésité à donner leur retour d'expérience. La question des prix est souvent abordée. Près de 70% des sondés estiment que leurs produits n'offrent pas suffisamment de valeur ajoutée pour y intégrer les surcoûts dérivant de l'emploi des matériaux biodégradables ou compostables. Là réside d'ailleurs l'un des freins majeurs à leur développement. Hormis une baisse des prix, ITG Consultants estime que deux facteurs pourraient contribuer à leur essor : des produits à très forte valeur ajoutée et un réaménagement du barème de cotisation au Point vert, lequel, rappelons-le, ne prévoit aucune exonération pour le moment. L'étude s'intéresse aussi au maillon essentiel de la grande distribution dans la chaîne de valeur du produit. Il en ressort que si les emballages biodégradables doivent devenir un argument de vente, des opérations de sensibilisation doivent être menées auprès du grand public. Ce qui implique, des actions de formation et d'information auprès des personnels des enseignes. Bref, il reste encore beaucoup à faire. La CCI des Côtes d'Armor, en tout cas, ne lâche pas le morceau. Elle se propose de revenir de manière encore plus approfondie sur le sujet avec une nouvelle étude fin 2006.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

A Hoogerheide, Nampak irrigue l'Europe avec ses étuis en carton

A Hoogerheide, Nampak irrigue l'Europe avec ses étuis en carton

Installé à Hoogerheide aux Pays-Bas, le plus gros site européen de transformation d'étuis pliants appartient au sud-africain Nampak. Très automatisée, l'usine traite un nombre toujours plus grand de références en séries toujours plus[…]

08/12/2008 | Impression Offset
Le carton ondulé plaide pour le recyclage et l'innovation

Innovation

Le carton ondulé plaide pour le recyclage et l'innovation

Des papiers très techniques et « verts »

Des papiers très techniques et « verts »

L'ondulé dans la spirale du marketing

L'ondulé dans la spirale du marketing

Plus d'articles