Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

La canette Glacé de Thermagen rafraîchit les boissons de 15 °C

AJ

Sujets relatifs :

,
 

La canette autorafraîchissante faisait jusqu'à présent un peu figure d'Arlésienne... Mais l'équipage Pescarolo/de Liedekerke a pourtant pu en tester - avec succès - un prototype sur le rallye Dakar 2003. Thermagen, une société créée en juin 2000 établie à Gif-sur-Yvette (Essonne), a, en effet, conçu un emballage « intelligent » : Glacé permet, en évaporant sous vide un centilitre d'eau avec l'aide d'une argile spéciale, de refroidir une boisson de 15 °C en trois minutes. Le principe est simple : « Il utilise le même phénomène physique que celui de la cruche en terre cuite ou de l'outre en peau de chèvre », indique Fadi Khairallah, 31 ans, ingénieur en génie civil, titulaire d'un MBA d'HEC et président de Thermagen. Le processus est activé en appuyant sur un bouton situé sur le fond de la boîte : le dessicant agit comme une pompe à vapeur et entretient le vide. L'eau, en s'évaporant sous basse pression, extrait les calories de la boisson et celle-ci est refroidie par un échangeur/évaporateur. La canette pleine pèse, tout de même, 560 grammes. « Mais, si nous avons voulu être pragmatiques avant tout et retenu des opérations simples, plutôt qu'un assemblage complexe, avec des procédés industriels éprouvés, en revanche, il a fallu des moyens exceptionnels de simulation pour maîtriser des phénomènes physiques complexes, utiliser des produits naturels et optimiser le système d'évaporation et de transmission du froid », confie le patron. En outre, « il est industrialisable à grande cadence, et nous avons veillé au respect de toute la chaîne de valeur, de la fabrication jusqu'à la distribution ». Le procédé fait l'objet de 11 brevets et a coûté 2 millions d'euros en recherche et développement. Arcelor Packaging, le fonds d'investissement Emertec, l'Agence nationale pour la valorisation de la recherche (Anvar), le Commissariat à l'énergie atomique (CEA), l'Agence spatiale européenne (Esa), le Centre technique de la mécanique (Cetim), le Crittméca, l'incubateur Ile-de-France Sud et le designer Fabrice Peltier participent également au projet. Il reste à lancer un test marché pour valider Glacé auprès des consommateurs et, donc, à surmonter le scepticisme des industriels. C'est l'objectif de Thermagen... Avant de décliner ce nouveau procédé à d'autres applications.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

O-I et Krones poussent le verre

Technologie

O-I et Krones poussent le verre

Le verrier et l’équipementier ont signé un accord de partenariat afin de développer des solutions clés en main sur ce marché en croissance. - Accompagner la croissance de l’emballage en verre avec[…]

CCEP va réduire ses effectifs en Europe

Social

CCEP va réduire ses effectifs en Europe

Bacardi mise sur le PHA

Economie circulaire

Bacardi mise sur le PHA

Le réemploi des emballages testé à Rennes

Economie circulaire

Le réemploi des emballages testé à Rennes

Plus d'articles