Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

La brique en carton se métamorphose

AJ

Sujets relatifs :

, ,
 

La brique ne cesse de se transformer pour concurrencer les bouteilles et les boîtes. La quatrième édition d'Anuga FoodTec, le salon triennal des équipements agroalimentaires, qui s'est tenu du 4 au 7 avril à Cologne (Allemagne), en a apporté une nouvelle démonstration. Le besoin de différenciation sur les linéaires des industriels de l'agroalimentaire et la demande de praticité des consommateurs amènent Tetra Pak, Sig Combibloc et Elopak à adapter leur offre.

Aseptique. La principale avancée est sans nul doute celle signée Tetra Pak. Le groupe suédois sort « la première bouteille en carton aseptique au monde ». Pas complètement en carton, en fait : la Tetra Aptiva Aseptic allie un corps en carton complexé -à du polyéthylène et de l'aluminium, comme pour les briques ordinaires- à un col en plastique. Celui-ci est en polypropylène transparent pour les formats de 330 et 500 millilitres, destinés aux liquides acides (jus, nectars...), en en polyéthylène opaque pour le format de 1 litre, plutôt réservé aux produits laitiers. La bouteille est fermée par un large bouchon à vis. Elle est fabriquée sur la nouvelle machine Tetra Pak A5, dont la particularité est d'assembler les bobines de carton et les cols en plastique pré-moulés et déjà dotés de bouchons. Tetra Pak assure que le système requiert moins de la moitié de l'investissement d'une ligne de conditionnement en plastique pour une cadence équivalente (de 10 000 à 12 000 bouteilles par heure, selon les formats), tout en permettant des économies d'exploitation de l'ordre de 20 à 50% par rapport aux flacons en polyéthylène téréphtalate ou en polyéthylène haute densité. La Tetra Aptiva Aseptic est déjà utilisée par l'espagnol Pascual pour un jus lacté qui cible les 8-14 ans. La version « lait » sera bientôt testée en Suisse. Le leader mondial des emballages en carton pour produits alimentaires répond aussi à la demande de différenciation avec la gamme Tetra Gemina Aseptic. Dédiée aux jus de fruits, nectars et boissons plates ainsi qu'aux produits laitiers liquides, elle se compose de trois formes : carrée, octogonale et incurvée, déclinées chacune dans trois volumes, 500, 750 et 1000 millilitres. Les 9 versions sont produites sur une même machine, une Tetra Pak A3/Flex spécifique, associée à l'unité de dosage flexible FlexDos.

Cône. Le norvégien Elopak est moins radical dans ses développements. Il présente la brique iCone, censée combiner les avantages du carton et de la bouteille en verre. Visant les boissons haut de gamme, elle adopte la forme d'un cône, avec une base sphérique et un sommet parallélépipédique et asymétrique. Ainsi, elle peut se poser dans le porte-gobelet d'une voiture et facilite sa prise en main. Dans sa version « diamond », où la base de la face avant est arrondie, elle peut recevoir un bouchon plus large et permettre de boire aisément au goulot. En outre, cette forme nécessite moins de matière première et autorise l'utilisation d'un grammage plus léger pour une rigidité identique à celle d'une brique standard. « Il en résulte une double économie sur les coûts de production », assure Børge Kvamme, vice-président d'Elopak pour la région Europe - Moyen-Orient - Afrique. Une première application, dans les jus de fruits, devrait être lancée dès cette année.

Stérilisable.

Combisafe. De son côté, Sig Combibloc veut s'affirmer sur le marché alimentaire. La société allemande emboîte donc le pas à Tetra Pak et propose le Combisafe, une nouvelle alternative à la boîte métallique, pour conditionner des produits tels que les légumes, les fruits, les plats préparés, les aliments humides pour animaux. En carton, polypropylène et aluminium, cet emballage, résistant au remplissage à chaud, est stérilisable en autoclave. Il est scellé par ultrasons pour garantir une bonne étanchéité. La durée de conservation des produits peur ainsi aller jusqu'à deux ans, à température ambiante. Une perforation laser facilite aussi son ouverture. Le Combisafe se forme sur une machine de Sig Combibloc, à la vitesse de 12 000 briques / heure, dans des formats de 200 à 500 millilitres mais de même section. Le conserveur allemand Jütro teste actuellement cette solution, dans le format de 400 millilitres, pour une sauce contenant des morceaux, et étudie le lancement de légumes à moyen terme

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Impact affiche ses ambitions

Economie circulaire

Impact affiche ses ambitions

L’ex-Proplast accélère son développement hors du polypropylène pour les barquettes ainsi que dans les contenants réemployables et leur lavage. - C’est un changement de nom synonyme d’un[…]

25/10/2021 | BoissonsPapier
Des dosettes de café réutilisables avec Caps Me

Profession

Des dosettes de café réutilisables avec Caps Me

Quand la SNCF déraille…

Editorial

Quand la SNCF déraille…

Flint Group améliore le recyclage des bouteilles PET

Economie circulaire

Flint Group améliore le recyclage des bouteilles PET

Plus d'articles