Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

La bouteille d'eau perd du poids

HS
 

Depuis 1968 qui voit apparaître le polychlorure de vinyle (PVC) et 1996 qui voit le polyéthylène téréphtalate (PET) prendre le dessus, la bouteille d'eau d'un litre et demi en plastique a bien profité des vertus amaigrissantes de son précieux contenu. Représentés par le Syndicat des Eaux de source et la Chambre syndicale des eaux minérales, les industriels de l'eau embouteillée ont établi, avec Eco-Emballages, que le poids des bouteilles baisserait, entre 1994 et 2005, de 27% de 45 à 33 grammes. Les minéraliers mettent donc en pratique la réduction à la... source.

Amaigrissement. De 1994 à 2000, le poids moyen d'une bouteille d'un litre et demi est déjà passé de 45,5 à 36,4 grammes, ce qui a permis d'économiser 130.000 tonnes de plastique en 6 ans. Soit l'équivalent de 3 milliards de bouteilles. Pendant ces six années, alors que la consommation d'eau en bouteilles progressait de 16% pour atteindre 3,5 milliards d'unités en 2000, le tonnage correspondant de plastique a diminué de 7% à 129 000 tonnes. Une cure d'amaigrissement dont l'impact est considérable : sachant que la bouteille d'eau ne pèsera plus que 33 grammes, la réduction, qui atteindra 27% sur la période 1994/2005, aura permis de préserver les matières premières non renouvelables que sont le pétrole et le gaz naturel. Soit l'équivalent de la consommation en énergie de 255 000 personnes - la population d'une ville comme Strasbourg - pendant un an. Entre 2000 et 2005, le passage de 36 à 33 grammes représente une nouvelle économie d'environ 40 000 tonnes.

Petits contenants. Cependant, si les fabricants de machines de soufflage soufflent déjà des bouteilles de 26 grammes (Lire 604), la réduction du poids ne doit pas dégrader la qualité de la prise en main. Les bouteilles trop souples sont ainsi mal perçues par les consommateurs... Et, si les bouteilles d'un litre et demi constituent toujours les trois quarts du marché, l'essor des petits contenants - mais aussi des grands contenants - est à prendre en compte pour réaliser un bilan précis. En effet, les petites bouteilles ont, proportionnellement, besoin de plus de matière que les grandes.

Recyclage. Enfin, comme dans la politique de valorisation du gisement des emballages en plastiques, les flacons et bouteilles constituent une priorité, le recyclage de ces bouteilles a bien progressé. Dans les collectivités locales sous contrat avec Eco-Emballages, quatre bouteilles d'eau sur dix font l'objet d'un tri. C'est ainsi que trois milliards de bouteilles se sont déjà trouvées transformées, pour l'essentiel, en fibres textiles et n'ont pas fini en décharge ou dans un incinérateur. A noter également que la filière maîtrise le recyclage en boucle fermée qui permet de réaliser des bouteilles neuves à partir de bouteilles issues du tri sélectif.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Heinz bascule ses étiquettes pour apprendre à verser le ketchup correctement

Innovation

Heinz bascule ses étiquettes pour apprendre à verser le ketchup correctement

Le géant de l’agroalimentaire sait bien qu’utiliser ses fameuses bouteilles en verre relève du défi. Il a donc apposé ses étiquettes de travers afin qu’une fois remises à[…]

16/09/2019 | DesignVerre
Les bouteilles d’eau en plastique sortent des Comptoirs de la bio

Economie circulaire

Les bouteilles d’eau en plastique sortent des Comptoirs de la bio

Verallia reçoit l’approbation de l’AMF en vue de son introduction en Bourse

Décryptage

Verallia reçoit l’approbation de l’AMF en vue de son introduction en Bourse

La nouvelle génération de la famille Grupp rejoint le groupe Stoezle

Carnet

La nouvelle génération de la famille Grupp rejoint le groupe Stoezle

Plus d'articles