Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

La Boîte à Cake se prépare à innover

Sujets relatifs :

 

Après avoir emménagé en 2000 dans de nouveaux locaux, la Boîte à Cake consacre 2,5 millions de francs (381 000 euros) à une seconde ligne de production. Un projet auquel l'Agence nationale pour la valorisation de la rercherche (Anvar) est partie prenante. « Le produit n'aura rien que de très classique, nous restons dans la pâtisserie industrielle, mais c'est la façon de le faire qui sera tout à fait nouvelle », annonce Jean-Pierre Ravotte, le Pdg, qui précise que « pour le moment, le projet reste secret. Seule certitude : cette nouvelle ligne sera, tout comme la première, entièrement conçue par nous ». La chaîne actuelle permet la préparation de mélanges, le moulage, la cuisson, le fourrage, le démoulage, le refroidissement, l'emballage et le conditionnement de 3 500 petits cakes de 35 grammes à l'heure. « Avec notre nouveau bâtiment de 1 000 m2 que nous avons construit à Briennon (Loire), nous avons pu organiser notre chaîne en longueur. Ce qui n'était pas le cas dans nos locaux de Saint-Etienne. Cette structure nous permettra aussi d'accueillir largement la deuxième ligne ».

Deuxième ligne. L'investissement s'élève à 15 millions de francs (2,29 millions d'euros). Les cakes bénéficient d'un conditionnement « adapté au marché auquel nous nous sommes attaqués ». Emballés individuellement sous polypropylène en flow pack, les cakes sont regroupés par 24, 30, 90 ou 120 en caisses américaines. « Nos clients sont les collectivités, les comités d'entreprise et les vendeurs de surgelés à domicile. Même ici, à la boutique d'usine, nous vendons en vrac et ne sommes pas présents en grande distribution. Inutile donc d'employer un conditionnement sophistiqué », indique le Pdg. Avec quelque 7 millions de cakes par an et 5 personnes, la Boîte à Cake réalisera un chiffre d'affaires de 5,5 millions de francs (838 000 euros) cette année. Soit 30 % de plus qu'à l'exercice précédent. Quant à la future ligne, Jean-Pierre Ravotte estime qu'elle devra générer 4 millions de francs (610 000 euros) en vitesse de croisière.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Carbiolice passe un cap dans le compostage

Economie circulaire

Carbiolice passe un cap dans le compostage

La filiale de Carbios a obtenu la certification OK Compost Home pour des emballages rigides en PLA tels que les pots et les barquettes. - Les succès se suivent, mais ne se ressemblent pas pour Carbios et sa filiale Carbiolice. Alors que[…]

Une nouvelle carte pour Medelpharm

Stratégie

Une nouvelle carte pour Medelpharm

Siemens et Coca-Cola partenaires en Chine

Investissements

Siemens et Coca-Cola partenaires en Chine

Pregis muscle la production de machines et sachets pour l'e-commerce

Investissements

Pregis muscle la production de machines et sachets pour l'e-commerce

Plus d'articles