Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

L'InVS va étudier les dioxines des UIOM

HS

Sujets relatifs :

,

Issue des recommandations d'un groupe travail coordonné par l'Institut de veille sanitaire (InVS) et l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) à l'origine du rapport de novembre 2003 intitulé « Incinérateurs et santé. Exposition aux dioxines de la population vivant à proximité des UIOM. Etat des connaissances et protocole d'une étude d'exposition », une enquête de cette ampleur sera une première en France ! Dans le cadre du Plan national de mobilisation contre le cancer, l'InVS a, en effet, lancé la première phase de cette étude nationale relative « à l'imprégnation par les dioxines des populations vivant à proximité d'usines d'incinération d'ordures ménagères (UIOM) ». Menée en collaboration avec l'Afssa, cette première phase se concentre sur les deux sites de Gilly-sur-Isère (Savoie) et de Pluzunet (Côtes-d'Armor) auprès d'une centaine de personnes réparties dans quatorze communes avoisinantes. Le choix repose sur le contraste de ces deux sites en termes d'émissions et sur la présence d'une activité agricole destinée à l'alimentation humaine. Au début de l'année prochaine, une deuxième phase de dimension nationale portera sur plus de 900 personnes réparties sur une quarantaine de communes pour un total de sept UIOM et sur deux zones loin de toutes UIOM. Les résultats sont attendus pour la fin de l'année 2006. L'objectif est « de quantifier une éventuelle sur-imprégnation aux dioxines des populations vivant autour des UIOM. » Si le parc d'incinérateurs ne comporte plus aujourd'hui que 123 installations contre environ 300 en 1998, une étude sanitaire est apparue nécessaire en raison de la permanence des dioxines dans l'environnement. Et du débat larvé sur les dangers des incinateurs.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Les bouteilles de vin s'allègent

Les bouteilles de vin s'allègent

Les verriers veulent concilier valorisation, développement durable et prix - plus - bas. Ainsi, O-I a présenté à Vinitech, du 2 au 4 décembre dernier, à Bordeaux (Gironde), une bouteille miniature de 25 cl « low cost » pour le marché des[…]

09/02/2009 | Bouteilles
La caisse en bois fait son analyse

Décryptage

La caisse en bois fait son analyse

La Belgique promeut le compostable et rejette le biodégradable

Réglementation

La Belgique promeut le compostable et rejette le biodégradable

Nantes, Tetra Pak et le WWF associés pour le recyclage de la brique

Economie circulaire

Nantes, Tetra Pak et le WWF associés pour le recyclage de la brique

Plus d'articles