Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

L'Esisar lance un pôle d'impression numérique à Valence

GS

A Valence (Drôme), la révolution du monde de l'impression est en marche : le pôle impression numérique a été inauguré à la fin du mois de mai. « Après le passage de l'écriture à l'imprimerie typographique au xve siècle, l'avènement de l'imprimerie rotative il y a 50 ans, l'ère de la publication assistée par ordinateur dans les années 1980, le passage à l'imprimerie numérique se prépare depuis une vingtaine d'années avec, en ligne de mire, une production entièrement numérique programmée d'ici 5 à 10 ans », estiment les initiateurs de ce projet ambitieux. Deux écoles, l'Esisar et l'Ecole française de papeterie et des industries graphiques, sont à l'origine de cette création. On se souvient peut-être que l'Esisar est également porteur du Pôle traçabilité de Valence dont 1 400 mètres carrés de bâtiment sont en cours de construction. Ces deux pôles constituent donc aujourd'hui les deux jambes de l'activité « transferts de technologie » de l'Esisar, qui dispense également de la formation et réalise de la recherche. « Le rôle du pôle impression numérique est de propager les connaissances de l'imprimerie, des encres, des papiers et de la création graphique pour en faire profiter le tissu économique rhônalpin dans un premier temps », indique Patrice Giraud, responsable de l'activité. Les besoins d'impression à la demande se ressentent dans de nombreux secteurs industriels : l'impression de documentations, d'emballages primaires, secondaires ou d'étiquettes, l'impression sur textile ou sur des objets divers... Alors que les machines d'impression numérique atteignent péniblement les 20 mètres à la minute sur 500 millimètres de laize, l'objectif du pôle est considérable : « Nous voulons atteindre les 300 mètres à la minute sur 2 mètres de laize, avec des encres plus complexes et moins coûteuses », lance Patrice Giraud. La présence du pôle traçabilité va également stimuler les recherches sur les encres conductrices, nécessaires à la fabrication des antennes destinées aux étiquettes radiofréquence (RFID). S'appuyant sur un budget de 2,3 millions d'euros, le pôle est notamment animé par des experts du jet d'encre qui ont fait leurs premières armes chez Imaje. Pour Omar Kerbage, Pdg de ce spécialiste du marquage, on assiste ainsi « à la naissance de la Silicon Valley de l'impression numérique »...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Laurent Tonnelier, lauréat d'HEC Challenge

Profession

Laurent Tonnelier, lauréat d'HEC Challenge

Le fondateur de Mobilead démontre le potentiel du GS1 Digital Link dans le domaine de la santé. - À la tête de Mobilead, Laurent Tonnelier poursuit, au sein d’HEC Challenge+, l’exploration des applications[…]

22/03/2021 | Marquage-CodageInnovation
Un Oscar de l’emballage pour Domino

Concours

Un Oscar de l’emballage pour Domino

Multivac élargit sa gamme d’imprimantes pour thermoformeuse

Technologie

Multivac élargit sa gamme d’imprimantes pour thermoformeuse

Markem-Imaje se renforce dans les lasers

Acquisitions

Markem-Imaje se renforce dans les lasers

Plus d'articles