Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

L'emballage métallique cherche une ouverture avec l'Empac

TP

Sujets relatifs :

 

U n exercice décevant. C'est en ces termes que Georges Rouyer, délégué général du Syndicat national des fabricants de boîtes métalliques (SNFBM), a débuté la présentation du rapport d'activité de la profession pour 2004. Or, après une année 2003 désastreuse, caractérisée par la baisse des commandes de boîtes de conserve et la chute des exportations de boîtes-boissons vers l'Allemagne, la profession pouvait s'attendre à mieux. Il n'en est rien. Et, cette fois, les effets de la canicule et les changements réglementaires outre-Rhin n'y sont pas pour grand-chose. Le chiffre d'affaires ne progresse que de 0,8 % à 1,2 milliard d'euros alors que les livraisons, à 697,9 milliers de tonnes, reculent de 1,2 %. Pour le SNFBM, cette baisse s'explique par la morosité de la conjoncture. Les autres filières n'ont d'ailleurs pas été épargnées : 0,4 % de baisse d'activité pour l'emballage en carton, 0,2 % pour le verre, 1,2 % pour le plastique. Contrairement aux années précédentes, l'export n'a pas permis de compenser la baisse de la demande intérieure. Le solde de la balance commerciale se dégrade avec des exportations en chute de 3,5 % et des importations en hausse de 5,6 % dopée par des arrivages massifs d'emballages industriels italiens et de boîtes pour conserves espagnoles. Les familles de produits ont résisté diversement. Le marché des conserves appertisées, estimé à 410 000 tonnes, enregistre une baisse de 1,5 % due essentiellement à la diminution des livraisons de boîtes pour l'alimentation animale. Dans ce secteur, les produits secs, qui vont de pair avec des emballages souples, progressent au détriment des formes humides couplées aux boîtes métalliques. En revanche, les boîtes pour boissons profitent d'une hausse de 12,9 % à 69 100 tonnes. Pour 2005, les prévisions sont loin d'être optimistes. Le syndicat table sur une baisse de l'activité de 5,2 % tenant, en particulier, à l'importance des stocks de boîtes de conserve et au manque de dynamisme du segment de l'emballage industriel. Pour redresser la barre, le SNFBM a annoncé la naissance de l'European Metal Packaging (Empac). Cet organisme, qui sera dirigé par Martin Reynolds, vice-président de Crown, aura pour mission de valoriser l'image de la boîte métallique auprès des instances européennes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Pusterla 1880 conforte sa position en reprenant Adine

Acquisitions

Pusterla 1880 conforte sa position en reprenant Adine

Le fabricant italien de coffrets a fait l’acquisition du groupe français Adine, qui comprend Adine, Chifoleau et Thermoform. Il s’agit du troisième rachat en trois ans pour Pusterla 1880. – Le rapprochement de[…]

24/02/2021 | Hygiène-BeautéLuxe
Moins de ventes, mais plus de bénéfices pour Verallia en 2020

Résultats

Moins de ventes, mais plus de bénéfices pour Verallia en 2020

Ardagh filialise sa division métal

Stratégie

Ardagh filialise sa division métal

Les Verallia Design Awards se la jouent solo

Concours

Les Verallia Design Awards se la jouent solo

Plus d'articles