Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

L'emballage industriel inventif

GS

Sujets relatifs :

 

Bien représenté sur Emballage 2004, le secteur de l'emballage industriel se porte plutôt bien. Les cartonniers, par exemple, ont clairement repris la main dans ce secteur d'activité. Au lieu d'être relégué sur un stand à part, l'emballage lourd de Seviac faisait ainsi partie intégrante des activités « métiers » de Smurfit Socar. De son côté, Otor mettait en avant la quadruple cannelure réalisée par la Papeterie de Rouen. « Nous disposons de la seule onduleuse pour réaliser de la quadruple cannelure en Europe », souligne Christophe Furet, porte-parole de l'entreprise. Un emballage lourd qui a d'ailleurs tendance à se passer des agrafes, de plus en plus souvent remplacées par des bandes gommées. Et qui emploie des solutions complètement ancrées dans les outils de travail de ses clients : Otor est ainsi passé à la conception assistée par ordinateur en trois dimensions de Catia pour réaliser ses emballages. Comme l'industrie automobile à laquelle le cartonnier s'adresse en priorité. Qui plus est, Otor a développé un emballage de bouclier à partir des plans informatiques de la pièce, sans jamais voir la pièce réelle...

Palette. Côté palette, Mondi Packaging présentait une nouvelle palette en carton Unipal. Développée par l'inventeur Stanley Lee, cette palette est aujourd'hui fabriquée sur le site britannique de Stoke. Elle sera également produite en Belgique en 2005 et en France au second trimestre de l'année prochaine. Unipal se compose de deux éléments : une traverse et un longeron. Elle permet de charger une tonne de marchandise en dynamique. « La demande est énorme », explique Roman Harrer, responsable de ce produit qui voit aujourd'hui poindre les premiers appels d'offre. Ce concept a d'ailleurs vocation à évoluer en tant que solution de conditionnement pour charges lourdes ou tout simplement comme une coiffe supérieure.

Bacs. Outre les cartonniers, les fabricants de produits injectés ou extrudés en plastique étaient venus nombreux. Allibert Buckhorn misait lui aussi sur une nouvelle palette, mais en plastique : la Maestro All'i'grip. Sa caractéristique : elle est réalisée dans un matériau antiglisse afin de disposer d'une adhérence équivalente à celle des cartons ou des bacs en plastique sur palettes en bois ! Dans le domaine des bacs, Arca Systems, qui fabrique 10 millions de bacs par an pour le compte de la grande distribution, présentait un conteneur (800 x 600 x 760 mm) destiné au transport et à la distribution des fruits et légumes. Son poids - 15 kilos - permet ainsi le transport de 150 kilos de marchandises. « Pour la grande distribution, une version de ce conteneur avec roues est prévue », indiquait Arca. Idem chez Linpac Materials Handling, qui lançait la gamme Maxi-Pac, des conteneurs (800 x 600 x 1000 mm) avec ou sans roulettes destinés à l'agroalimentaire.

Conteneur. Le plasturgiste lançait également la gamme de bacs Concertina (600 x 400 x 400 mm). Conçu pour tous les types de convoyeurs, il donne la possibilité de verrouiller le couvercle avec deux scellés et assure l'inviolabilité des bacs gerbés grâce à quatre loquets sous la base. Plié, il ne représente que 20 % du volume du bac ouvert. De son côté, Kaysersberg Plastics mettait en avant la Light Flow Box, un conteneur de grande dimension pour le transport des bouchons. Il dispose notamment d'une trappe sur le dessus, pour assurer le remplissage automatique et d'une trappe au dessous pour approvisionner directement les chaînes d'embouteillage. C'est la première caisse en plastique dans ce domaine.

Caisse pliable. Schoeller Wavin Systems présentait, quant à lui, une caisse moulée par injection à eau. Une caisse pliable en plastique obtenue grâce à la technologie de moulage par injection, appelée moulage assisté par eau ou « watermelt ». « C'est la première fois que cette technologie est utilisée pour la production de bacs en plastique », assure l'entreprise. Elle permet d'obtenir une meilleure rigidité, une bonne stabilité du produit et une forme souple de la caisse avec des temps de cycles de production plus courts. Ifco Systems sera le premier utilisateur de cette nouvelle caisse. Finissons enfin par la coiffe de l'anglais Loadhog. Celle-ci intègre un système de cerclage breveté très simple à utiliser. L'ouverture facile d'une charge palettisée a été inventée !

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Tetra Pak optimise la distribution des berlingots

Tetra Pak optimise la distribution des berlingots

Le Tetra Classic Aseptic 65 ml Cube permet d’assembler six emballages tétraédriques. - Un cube pour optimiser l’espace utilisé pour la distribution et le stockage : c’est ce que propose Tetra Pak pour[…]

12/03/2019 | BoissonsComplexe
Monoprix lance la première MDD généraliste de produits d’entretien certifiée Écocert

Monoprix lance la première MDD généraliste de produits d’entretien certifiée Écocert

Des spiritueux chez Day by day

Des spiritueux chez Day by day

Nicolas réintroduit la consigne

Nicolas réintroduit la consigne

Plus d'articles