Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Dossier

L'avenir passe par l'harmonisation

Henri Saporta

Sujets relatifs :

Solide et standardisée, la caisse américaine avait du bon ! Car, dans l'euphorie des premiers développements du prêt-à-vendre (PAV), chacun y est allé de son idée et sa solution. Résultat : les solutions sont très hétérogènes. Cette situation comporte plusieurs inconvénients. Le premier est d'ordre économique : développer des solutions particulières - voire propriétaires - génère des surcoûts. Notamment en termes de mécanisation pour les fournisseurs de la grande distribution qui ne peuvent pas, de toutes façons, démultiplier leurs équipements de fin de ligne à l'infini... Le deuxième est pratique : comme chaque PAV induit une manipulation particulière, le risque d'erreur et de casse est amplifié. Et la question sera encore plus cruciale si toutes les enseignes s'y mettent. Comme les différents acteurs de la chaîne - les distributeurs en particulier - ont pris conscience que ces problèmes pouvaient entraver la progression du PAV, la recherche d'harmonisation et de standardisation est lancée. Carrefour en a même fait un thème à part entière. Reste que ce processus peut contredire la stratégie d'image d'une enseigne qui souhaite maintenir une identité propre dans ses magasins. Un vaste chantier de réflexion...

De l'avis de la plupart des observateurs du marché, l'approche médiane qui émerge consiste à privilégier une harmonisation par catégorie, segments et univers de produits. A l'échelle européenne si possible... Consultant chez Roland Berger, Henri-Paul Vacher imagine que « chaque fournisseur puisse être à même de proposer, pour chaque produit, une à quatre variantes » correspondant « aux formats des hypermarchés, des supermarchés et des magasins de proximité ». Dans ce cas, l'enseigne renoncerait à utiliser le PAV comme élément de différenciation pour se concentrer sur les autres moyens, comme la décoration, les ambiances sonores et lumineuses ou encore l'organisation des rayons...

Une obsession, la propreté du linéaire

Cette démarche fédératrice doit s'inscrire dans les discussions d'organismes et d'associations tels qu'ECR, Iso ou encore GS1. Les premiers domaines d'harmonisation dégagés par ECR sont d'ailleurs relatives aux couleurs, aux formats et à la symbologie. Pour commencer...

L'harmonisation devrait répondre au passage à un problème récurrent : la propreté du linéaire. La visite d'un magasin Tesco est, à cet égard édifiante. Dans un rayon, des produits d'une même catégorie peuvent être présentés de diverses façons. Résultat : le carton est souvent visible avec des bouts d'emballage déchirés ou des barquettes improvisées, voire pas d'emballage du tout. Ce qui pose également le problème de l'enlèvement du carton. Les magasins se retrouvent très vite avec des emballages mal pliés, qui prennent beaucoup de place dans les bennes. L'harmonisation des systèmes de remise à plat est également un chantier majeur.

Dernier point : la résistance des emballages. Comme le PAV pousse souvent très loin les possibilités du carton ondulé, il arrive que les systèmes d'ouverture et les coiffes fragilisent notablement les emballages. Or, l'une des fonctions majeures demeure la protection mécanique lors du transport. L'harmonisation peut donc amener à définir des grammages de papier et des seuils de résistance parfaitement adaptés aux besoins pour éviter les casses dans les camions ou les entrepôts.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

E. Leclerc confirme l’adoption du Nutri-Score

E. Leclerc confirme l’adoption du Nutri-Score

L’enseigne abandonne définitivement le système Nutri Mark. - Désormais, E. Leclerc utilisera exclusivement le système Nutri-Score pour ses produits Marque Repère. L’enseigne en a[…]

Monoprix lance une campagne de recyclage

Economie circulaire

Monoprix lance une campagne de recyclage

Quand le pack se fait son film

Dossier

Quand le pack se fait son film

Quand la 3Dgagne le bureau

Dossier

Quand la 3Dgagne le bureau

Plus d'articles