Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

L'Ania et l'Ifec inscrivent l'emballage dans le développement durable

HS
 

M ais de quoi parle-t-on exactement ? « De la partie visible d'un tout petit iceberg... » Les déchets d'emballages ménagers représentent 4,7 millions de tonnes. Soit un 1 % des 650 millions de tonnes de déchets générés par l'activité économique française. « Mais ce petit pour cent entretient 99 % du discours sur les déchets », notait Yves Buschsenschutz lors du colloque « Emballage et industrie alimentaire dans le développement durable » organisé, le 21 juin, par l'Association nationale des industries alimentaires (Ania) et l'Institut français de l'emballage et du conditionnement (Ifec). Pour Yves Buschsenschutz, président de la Commission environnement de l'Ania et Eric Béranger, président de l'Ifec, ce colloque était donc l'occasion de rappeler quelques vérités simples à l'occasion de la Semaine du développement durable qui s'est déroulée du 16 au 24 juin. Rappeler que, avant de devenir un déchet, l'emballage rend des services essentiels et indispensables. En termes de conservation des aliments par exemple... Les décès à la suite d'intoxications alimentaires sont ainsi passés de plusieurs milliers dans les années 50 à 200 aujourd'hui grâce aux progrès conjoints des industries alimentaires et de l'emballage. Rappeler aussi que l'explosion des déchets d'emballages est en trompe-l'oeil. A plus de 100 milliards d'unités, le nombre d'emballages a effectivement augmenté avec une hausse de 11 % en dix ans mais le tonnage est resté stable grâce, par exemple, aux efforts de réduction à la source accomplis par les différentes filières de matériaux. Et, dans le même temps, la population française a tout de même augmenté de 4 %. Rappeler que le recyclage est déjà une réalité ancrée dans la filière de l'emballage. Les contenants en verre, en papier, en carton, en aluminium ou encore en acier - et dans une moindre mesure en plastique - incorporent des matériaux recyclés en grandes proportions. Voire 100 % de recyclé ! Représentant le premier débouché de l'industrie de l'emballage, l'Ania invite donc les industriels à poursuivre dans cette voie en mettant en oeuvre des pratiques d'écoconception. Et, pour l'Ania, le message est très clair : le consommateur doit toujours pouvoir choisir librement ses produits. Aux industriels de délivrer cette offre dans les meilleures conditions...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Braincube ou le miracle du « big data »

Technologie

Braincube ou le miracle du « big data »

L’entreprise auvergnate prépare une nouvelle levée de fonds pour asseoir sa croissance - À Issoire (Puy-de-Dôme), Braincube a fait du « big data » son cheval de bataille. Implantée[…]

14/04/2021 | Industrie
IA : « Chez Omron, nous entrons dans l’ère du réflexe »

Entretien

IA : « Chez Omron, nous entrons dans l’ère du réflexe »

DS Smith modernise sa cartonnerie de Rouen

Investissements

DS Smith modernise sa cartonnerie de Rouen

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Profession

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Plus d'articles