Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Dossier

L'activité demeure centrée sur le continent

Sujets relatifs :

, ,
 

En 2003, les dix premières sociétés européennes ont réalisé un chiffre d'affaires cumulé de 34 milliards d'euros. Elles accusent une baisse moyenne d'environ 5 % de leur chiffre d'affaires par rapport à l'année précédente, alors qu'elles avaient regagné du terrain en 2002. Et, depuis 1999, le chiffre d'affaires des dix premiers a évolué de moins de 1 % par an. Bref, les grands groupes progressent moins rapidement que l'industrie de l'emballage dans son ensemble dont la croissance moyenne est de 3 % par an.

Cette année, le classement ne connaît pas de modifications majeures. Jefferson Smurfit perd cependant deux places malgré le rachat de trois usines de papier et de 21 sites de transformation à Smurfit Stone Container Corporation. Notons que la tête du Top 10 est occupée par deux entreprises spécialisées dans l'emballage pour liquides alimentaires. Deux entreprises aux profils diamétralement opposés : Tetra Pak (Tetra Laval), d'une part, est totalement axé sur l'emballage à base de carton mais cherche à percer dans le domaine de l'alimentaire solide avec Tetra Recart. Le britannique Rexam, d'autre part, est un généraliste du contenant pour liquide alimentaire (83 % de son activité). Il poursuit son recentrage sur les liquides par la cession de son emballage souple à Amcor en 2003 et avec l'acquisition du brésilien Latasa dans la boîte-boisson. Le groupe embouteille désormais 50 milliards de boîtes par an et dispose de 23 % des parts de marché dans le monde ! Autre différence, de taille : Tetra Pak, le numéro un européen est également numéro un mondial ; Rexam, numéro deux européen, n'est que neuvième mondial... Cette année, nous avons cherché à évaluer la part de l'activité réalisée en Europe continentale de ces dix premières entreprises, lorsque cette information était disponible dans les bilans. Nous l'estimons à 20 milliards d'euros environ, soit 60 % de leur activité. Le même calcul nous permettra de mesurer, dans les prochaines années, l'évolution du degré de mondialisation des groupes dont le siège social est situé en Europe.

Une mondialisation progressive

Le classement ci-dessous pourrait être ainsi revu et corrigé si l'on considérait uniquement l'activité réalisée en Europe. Il en ressort que la plus européenne d'entre elles se trouve être le groupe Jefferson Smurfit, suivi par SCA, Stora Enso, Kappa Packaging et Tetra Pak. Soit cinq cartonniers dans le peloton de tête. Une position qui se justifie sans doute par la nature du matériau, peu transportable. Mais les cartonniers ont commencé à entreprendre leur internationalisation. Stora Enso vient, par exemple, de s'implanter en Chine dans une société commune avec Shandong Huatai Paper. Et, avec la montée en puissance dans la société chinoise Central Package Group (Cenpak), SCA a aussi posé un pied en Asie. Le suédois renforce également ses positions aux Etats-Unis dans le carton ondulé avec l'acquisition de Specor Systems ainsi que de Southeastern Packaging. Il entame même une diversification dans le plastique en acquérant la société d'emballage consommateur Alloyd. Une acquisition inimaginable il y a quelques années et sans doute révélatrice d'une tendance à venir.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Cama progresse et investit

Cama progresse et investit

Le constructeur, qui table sur 100 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020, va se doter d’un nouveau siège à Molteno (Italie). - Un chiffre d'affaires de 90 millions d’euros en 2019 et 100[…]

Steel2Pack récompense une équipe espagnole

Concours

Steel2Pack récompense une équipe espagnole

FoodChéri renouvelle ses emballages

FoodChéri renouvelle ses emballages

L’innovation alimentaire se fait plus verte

L’innovation alimentaire se fait plus verte

Plus d'articles