Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Jean-Pierre Millet prend la tête d'Otor

HS

Sujets relatifs :

 

C'est fait ! Le fonds d'investissement américain Carlyle a formellement pris le contrôle, le 28 juin dernier, du producteur français de carton ondulé Otor. Selon une information diffusée par l'Autorité des marchés financiers (AMF), Carlyle détenait depuis la mi-juin 80,14% du capital et 98,10% des droits de vote du cartonnier Otor. Cette prise de contrôle résultait de la conversion par Carlyle de ses obligations convertibles en actions Otor conformément à deux décisions de justice. Selon l'AMF, Carlyle a franchi successivement en hausse les seuils de 5%, 10%, 20%, 1/3, 50% et 2/3 du capital et des droits de vote du papetier Otor. Mais si l'assemblée générale du 28 juin a formalisé cet état de fait, elle a aussi été l'occasion pour les salariés de manifester avec émotion leur attachement à Jean-Yves Bacques, le fondateur du groupe. Sur le plan formel, l'assemblée générale du 28 juin a d'abord placé à son conseil d'administration trois nouveaux représentants du fonds américain : Jean-Pierre Millet qui dirige Carlyle en France, Frank Falezan et Jonathan Zafrani ont été élus et rejoignent ainsi Véronique Cochais, autre représentante du fonds américain. Dans l'après-midi, une assemblée générale d'Otor Finance, la structure financière qui contrôle Otor, s'est réunie et a élu Frank Fazelan, Jonathan Zafrani, Véronique Cochais, Christopher Finn et Jean-Pierre Millet comme administrateurs. Jean-Pierre Millet a aussi été désigné président du conseil d'administration d'Otor Finance et d'Otor à titre temporaire. Jean-Marie Paultes conserve la direction générale exécutive et sera secondé par Jean-Louis Morin, actuel directeur des opérations, qui est nommé directeur général délégué. La clarification de l'actionnariat devrait enfin permettre une reprise de la cotation d'Otor qui est suspendue depuis trois mois.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Ishida passe les saucisses au crible

Ishida passe les saucisses au crible

L’allemand Goldschmaus Natur a investi dans un détecteur à rayons X afin de vérifier la présence de contaminants tels que le métal, le plastique, les os et le verre. - Les Japonais sont connus pour[…]

HTDS sur le CFIA

HTDS sur le CFIA

B&R rajoute la vision à son offre

B&R rajoute la vision à son offre

Marchesini croît et rachète à tour de bras

Acquisitions

Marchesini croît et rachète à tour de bras

Plus d'articles