Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Décryptage

Inever met des lingettes sous stick-pack

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

,
Le constructeur espagnol passe à la trappe le traditionnel sachet à quatre soudures pour proposer un conditionnement plus esthétique et fonctionnel. Pour ce faire il recourt à des lingettes comprimées, ayant la taille et l'aspect d'un gros cachet d'aspirine...

Rien de plus pratique qu'une lingette humidifiée pour se rincer les doigts au restaurant, se rafraichir le visage sur un siège d'un avion ou nettoyer les fesses de bébé sur une aire d'autoroute. Question conditionnement, par contre, rien de vraiment nouveau depuis des lustres : toujours le même sachet à quatre soudures pour les présentations individuelles. Inever, une jeune entreprise espagnole spécialisée dans les machines d'ensachage, redynamise ce marché en proposant un emballage plus esthétique et fonctionnel : un stick-pack, le même qui sert d'habitude à conditionner du sucre en poudre ou du café lyophilisé. Pas facile pourtant d'insérer une lingette en coton des dimensions d'une feuille A4 dans un sachet long et étroit. Afin de réussir ce défi, le constructeur espagnol recourt à une solution « toute prête », développée par une entreprise chinoise.

Métamorphose

Ni pliées, ni enroulées, les lingettes sont en fait comprimées à l'intérieur d'un cylindre de la taille d'un gros cachet d'aspirine. Il suffira de quelques gouttes d'eau pour que cette capsule - comme sous l'effet d'une magie - gonfle avant de se transformer en lingette. C'est ce consommable que Inever utilise sur sa machine. Lorsque les capsules sont introduites dans le sachet, une doseuse rajoute un liquide - du parfum, une solution alcoolisée ou une crème pour le soin de la peau, en fonction de l'application souhaitée - de manière à déclencher la réaction qui transforme la capsule en lingette. La métamorphose a lieu directement dans le sachet, une fois que celui-ci est scellé. A l'exception du dispositif de chargement des consommables - un bol vibrant pour les capsules et une doseuse pour les liquides - le fonctionnement de la machine ne diffère pas de celui des autres ensacheuses stick-pack form fill seal (FFS). Question cadences, pas de problèmes : « Grâce à leur structure extrêmement compacte, les capsules peuvent être conditionnées sur toutes nos machines, même les plus rapides », explique José Pastrana, jeune Pdg de l'entreprise catalane qui réalise 3 millions d'euros de chiffre d'affaires avec 14 personnes. Inever revendique les machines stick-pack les plus performantes avec des cadences qui peuvent atteindre 2000 pièces à la minute. C'est le cas notamment pour sa MP-XL qui peut travailler sur 38 pistes. Et qui, en plus, est capable de conditionner le produit en atmosphère contrôlée pour répondre aux demandes des laboratoires pharmaceutiques. Les laboratoires, mais aussi les grandes marques de la cosmétique et du secteur hygiène et leurs sous-traitants sont justement dans le collimateur de l'entreprise. Inever aura l'occasion de leur montrer son savoir faire à Emballage, à Villepinte du 17 au 21 novembre prochain, où il expose sur le stand du français ALL 1 Pack.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Bonduelle accroît ses capacités américaines de conditionnement

Bonduelle accroît ses capacités américaines de conditionnement

Le légumier français a acquis une usine spécialisée dans les surgelés en Pennsylvanie. - Le groupe Bonduelle complète son dispositif industriel aux États-Unis en acquérant auprès de l’américain Seneca l’usine de Lebanon (Pennsylvanie). Celle-ci[…]

Coup de chaud pour les sachets de thé Yorkshire Tea

Coup de chaud pour les sachets de thé Yorkshire Tea

Catalent gonfle ses capacités de conditionnement

Catalent gonfle ses capacités de conditionnement

Burgopak sécurise l’étui

Sécurité sanitaire

Burgopak sécurise l’étui

Plus d'articles