Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

HTS MET L?ÉLECTROMAGNÉTISMEAU SERVICE DES BOUTEILLES EN PLASTIQUE

Tiziano Polito
Le constructeur nordiste propose un nouveau type de souffleuse 100 % électrique. À la clé : économies d'énergie, réduction à la source et maintenance simplifiée.

Conçue il y a deux ans, la gamme de souffleuses Electrical Linear System (ELS) de HTS commence à connaître ses premiers succès. « Une douzaine de machines ont été livrées. Nos clients sont essentiellement étrangers, même si après le salon de Villepinte nous avons commencé à recevoir beaucoup de demandes de la part d'industriels français », explique Hubert Keh Zarzecki, directeur des ventes de l'entreprise établie à Bapaume (Nord). La gamme ELS suscite de l'intérêt parce qu'elle fait appel à un principe de fonctionnement inédit : l'électromagnétisme. En effet, dans cette souffleuse de bouteilles, l'étirage de la préforme est effectué à l'aide d'une tige animée par un moteur linéaire. Comme un train japonais en lévitation sur son rail, une navette fait l'aller-retour sur un axe pour enfoncer la tige sur le fond de la bouteille avant l'arrivée de l'air comprimé. Cette solution présente différents avantages. Elle permet tout d'abord d'éliminer les composants hydrauliques et pneumatiques, ce qui évite les risques de souillures et réduit considérablement la maintenance de la machine. Elle est ensuite une source d'économies : grâce au mouvement extrêmement rapide de la tige, le compresseur nécessite moins de puissance - 25 bars contre 40 sur une machine traditionnelle - pour souffler la bouteille, d'où une facture d'électricité allégée de 30 %. La réduction à la source est aussi au rendez-vous : « la préforme est encore très chaude lorsqu'elle est étirée, ce qui nous permet de travailler sur des bouteilles plus légères. Nous estimons des gains de poids de l'ordre de 20 % », note Hubert Keh Zarzecki. De conception simple, la gamme ELS se veut aussi économe en termes de prix. Un budget de 160 000 euros suffit pour se procurer une version capable de produire 6 000 bouteilles par heure. Un argument de plus certes... mais qui n'a certainement pas suffi à convaincre l'émir de Dubaï, lorsqu'il a choisi cette technologie pour équiper les laiteries de son émirat !

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Pernod Ricard se met plus vite au vert

Economie circulaire

Pernod Ricard se met plus vite au vert

Des bouteilles aux coffrets, le groupe français de vins et spiritueux accélère la mise en œuvre de sa feuille de route sociale et environnementale. - Le français Pernod Ricard s’efforce de[…]

19/02/2021 | PapierCarton plat
Coca-Cola passe au 100% rPET aux Etats-Unis

Economie circulaire

Coca-Cola passe au 100% rPET aux Etats-Unis

Verallia dévoile sa feuille de route pour l’environnement et le social

Economie circulaire

Verallia dévoile sa feuille de route pour l’environnement et le social

Bouchon solidaire et bouteilles collées chez E.Leclerc

Economie circulaire

Bouchon solidaire et bouteilles collées chez E.Leclerc

Plus d'articles