Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Handy Bag passe au compostable

TP

Sujets relatifs :

 

Filiale commune de l'américain S.C. Johnson et de l'allemand Melitta, Handy Bag lance trois nouvelles références de sacs poubelle conformes à la norme EN 13432 sur le compostage des emballages. L'entreprise allemande n'en est pas à son premier coup dans le domaine du biodégradable. En 1993, elle lançait son premier sac en plastique biodégradable pour son marché domestique, puis, en 2000, le Biosac, un sac, lui aussi biodégradable, pour le marché français. Avec ce nouveau lancement, elle prend pied sur le segment du compostable, un terme dont l'acception prévue par la norme 13432 renvoie à des conditions plus strictes que la simple biodégradation, celle-ci devant avoir lieu dans des conditions définies de température, d'humidité et de temps (entre 6 et 12 semaines). Bien que l'entreprise n'ait pas souhaité communiquer sur le nom de la résine employée, indiquant simplement qu'il s'agit d'un sac à base « d'amidon végétal », elle précise que les encres d'impression, à l'eau, n'ont pas d'effet nocif sur l'environnement et qu'elles représentent - comme l'exige la norme 13432 - moins de 1% du poids du sac. Handy Bag semble donc vouloir jouer « à fond » la carte bio sur un marché, celui du sac poubelle, en forte progression. Progression. D'après AC Nielsen, ce dernier a crû de 10,2% en volume et de 13,2% en valeur en 2006 pour atteindre, toujours au cours de la même année, un chiffre d'affaires de 212 millions d'euros ce qui correspond à 115 millions d'unités vendues. Sur ce marché, les sacs biodégradables représentent peu de choses - 0,4% en valeur et 0,8% en volume - mais leur progression est régulière : +16% en volume en 2006. Sur les trois références de sacs proposées, deux sont destinées aux poubelles domestiques, une aux déchets verts. Les deux premières, d'une capacité de 30 litres, sont proposées soit avec des poignées classiques soit avec des poignées coulissantes. Dernier détail, et il n'est pas des moindres, le prix de vente au consommateur, de 6,25 euros et de 8,40 euros, respectivement, pour les 15 sacs « maison » et de 7,99 euros pour les 6 sacs « jardin ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Trop de mélamine dans le bambou

Sécurité sanitaire

Trop de mélamine dans le bambou

La DGCCRF a fait rappeler un coffret de vaisselle à la marque Babymoov. - Les alternatives au plastique sont-elles si sûres ? Par exemple, la présence de traces de pesticides dans des matériaux d’origine[…]

16/07/2019 | Biomatériaux
Un premier client français pour la brique Signature

Un premier client français pour la brique Signature

Sphere fait le point sur les bioplastiques

Profession

Sphere fait le point sur les bioplastiques

Des capsules de café biodégradables à remplir soi-même

Des capsules de café biodégradables à remplir soi-même

Plus d'articles