Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Gillet donne du jus aux conserves de légumes en barquettes

Sujets relatifs :

,
 

La conserve de légumes n'en finit pas d'innover. Recettes inédites, nouveaux modes de consommation, service apporté par l'emballage, les industriels redoublent de créativité pour rajeunir l'image d'un rayon banalisé et saturé. Les P'tits Bols d'Aucy et les briques Bonduelle de légumes cuisinés ont ouvert la voie. Carrefour leur a emboîté le pas avec des barquettes de légumes basiques, en plastique, sécables et micro-ondables. Mais les ventes peinent à décoller. Dominé par les marques de distributeurs (51 % fin mai 2005, contre 9,6 % pour d'Aucy et 8,5 % pour Bonduelle), le marché souffre de faibles marges et d'une dévalorisation croissante, renforcée par la montée des premiers prix (8,1 % désormais). Les habitudes de consommation sont bien ancrées. Et les industriels déplorent le manque de visibilité accordée à leurs innovations en linéaire, avec une présentation souvent éclatée au milieu de murs de boîtes métalliques et non en pavé.

Nouvelle pierre à l'édifice, la démarche de Gillet Contres n'en revêt que plus d'intérêt. Ce spécialiste des légumes de complément, tels que les asperges, les endives, les poireaux, les carottes grelots et autres artichauts, s'est certes inspiré de l'initiative de Carrefour, le fourreau en carton en moins. Cependant, le petit légumier - sur un marché de la conserve de légumes de 1,2 million de tonnes, d'une valeur de 1 milliard d'euros, il transforme 7 000 tonnes de produits et pèse 8 millions d'euros de chiffre d'affaires - s'en écarte par son positionnement et son contenu. Très présent dans la restauration hors foyer (50 % de son activité) et sachant que bien des nouveautés percent seulement après s'être imposées dans la RHF, il a conçu une gamme spécifique pour ce marché, en particulier les « Cash & Carry ». Ensuite, pour la grande distribution, il propose une solution adaptée à leurs marques terroir : étiquetage aisé des barquettes, présentation plus appétissante, recettes de légumes préparés, au jus de veau, à la fleur de thym... à plus forte valeur ajoutée, mais à prix modérés. Un pari industriel et commercial qu'il lui faut absolument gagner, car les deux grands légumiers planchent eux aussi sur le concept des barquettes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Du rPET dans les barquettes des clubs-sandwichs

Du rPET dans les barquettes des clubs-sandwichs

WM Thermoforming Machines a livré une machine au britannique Kingsmoor Packaging pour fabriquer ses conditionnements à partir de résine recyclée. - Le recyclage constitue l’un des thèmes forts dans[…]

Raynal & Roquelaure relance la conserve en plastique

Raynal & Roquelaure relance la conserve en plastique

Une barquette à 100% en rPET chez Faerch Plast

Une barquette à 100% en rPET chez Faerch Plast

UPM Raflatac et Multivac associés dans les étiquettes entourantes

UPM Raflatac et Multivac associés dans les étiquettes entourantes

Plus d'articles