Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Frantschach s'efface derrière Mondi Packaging, géant de l'emballage

GS

Sujets relatifs :

 

C'est un peu par hasard si, au départ, Mondi Packaging a installé son siège social à Vienne en Autriche. Son actionnaire, le sud-africain Anglo American, spécialisé dans l'exploitation des mines et la transformation des matières premières, cherchait en effet à se diversifier dans l'emballage dans les années 1990. Il jette alors son dévolu sur l'autrichien Frantschach dont il rachète, en 1992, 44 % des parts par l'entremise de sa filiale Mondi. Veit Sorger, qui en devient le Pdg, se tourne alors vers l'Europe de l'Est. Douze ans plus tard, l'entreprise est devenue internationale. Et elle a pris 100 % de Frantschach en 2004. Une annonce qui a fait l'actualité de Mondi sur Emballage 2004. Mais Mondi a un nouveau motif de conforter l'Autriche comme quartier général. Veit Sorger, 62 ans, passe le relais à l'autrichien Peter J. Oswald, de vingt ans son cadet. Pourquoi lui ? Parce qu'il est, en réalité, le principal artisan de la progression du groupe. Responsable de la division emballages de Frantschach, il a multiplié par sept le chiffre d'affaires de l'entreprise qui passe de 146 à 1 050 millions d'euros entre 1995 et 2002. Puis, nommé Pdg de Mondi Packaging Europe, il réussit à faire passer le chiffre d'affaires de 450 millions à un milliard d'euros... « C'est une vraie success story », commente, à Vienne, Peter J. Oswald qui devient à l'occasion Pdg du groupe Mondi Packaging regroupant à la fois Frantschach et Mondi Packaging Europe. Le nom de Frantschach disparaît donc pour faire place à un géant de l'emballage. Avec un chiffre d'affaires de 2,6 milliards d'euros et fort de 14 000 personnes réparties sur 124 sites industriels dans le monde, Mondi Packaging se situe désormais dans le top 10 de l'emballage européen... Le nouveau groupe est organisé en cinq divisions : papier, carton ondulé, sacs en papier, enduction sur mesure et emballages souples. Cette dernière division, la plus petite avec 200 millions d'euros de chiffre d'affaires et la plus récente puisque créée en 2001, est celle qui a été désignée comme ayant les meilleures perspectives. Elle compte notamment sur le lancement, au premier trimestre 2005, de neoSteam, une conserve alimentaire sous la forme d'un sachet tenant debout comportant une valve pour une cuisson en micro-ondes... Une nouvelle spirale de croissance ?

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Nestlé vise la neutralité plastique

Nestlé vise la neutralité plastique

Le géant suisse de l’agroalimentaire accélère dans la lutte contre les déchets en plastique. - En avril 2018, Nestlé s’engageait à rendre 100% de ses emballages recyclables ou[…]

16/01/2019 | BoissonsPapier
Procédures multiples chez Sequana

Défaillance

Procédures multiples chez Sequana

Passe difficile pour Arjowiggins

Défaillance

Passe difficile pour Arjowiggins

Huhtamaki recrute chez Tetra Pak

Carnet

Huhtamaki recrute chez Tetra Pak

Plus d'articles