Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Films et housses

SOPHIE BILLON

Sujets relatifs :

,
Leur utilité n'est plus à démontrer ! Les films et housses font partie intégrante de la logistique. Etirables, pré-étirés ou rétractables, chacun possède ses variantes, correspondant à une utilisation définie.

Acteur indispensable de la chaîne logistique, les films étirables ou thermorétractables et les housses permettent, dans leur fonction première, de garantir la cohésion d'un lot, maintenir correctement les charges sur les palettes et facilitent le transport. De la constitution de lots de produits par fardelage à la protection de meubles ou de matériels fragiles - les risques de rayures des objets transportés sont ainsi minimisés -, ces éléments font partie des rares emballages à être présents dans l'ensemble des industries. Faciles à mettre en oeuvre, les films et housses ont pu également compter sur leur coût relativement réduit - par rapport à d'autres solutions de protection - et leur qualité d'étanchéité pour assurer leur succès. Depuis plus d'une trentaine d'années, les efforts des industriels tendent à converger vers une réduction de leur poids et de leur épaisseur. Tendance amplifiée par les fluctuations des prix des matières premières. En cas de trop forte augmentation, les références les plus techniques, notamment les films pré-étirés, parviennent à tirer le mieux leur épingle du jeu. Qu'ils soient étirables, pré-étirés ou rétractables, ils possèdent chacun des caractéristiques techniques qui leur sont propres et correspondent à des utilisations particulières.

Des techniques qui évoluent

La demande est croissante pour le houssage étirable. Ces films sont le plus souvent en polyéthylène (PE). Cette technique utilise l'élasticité du fil et sa mémoire pour maintenir la charge et ne nécessite pas l'usage d'un four ou d'un tunnel de rétractation utiles au houssage rétractable. Ce procédé convient également en cas d'exigences d'étanchéité et de contraintes logistiques fortes. Il existe également des films étirables de couleurs. Bleus, noirs ou blancs, ceux-ci servent parfois de code permettant d'identifier rapidement et sans risque les palettes. Toutefois leur coût s'avère supérieur de 30 et 50 % à celui des films classiques. Le houssage, quant à lui, est, entre autre, recommandé en cas de charges instables qui ont besoin d'être maintenues fermement.

En effet, dans la technologie rétractable, la phase de dépose de la housse est suivie d'une étape de chauffe du film qui lui permet d'épouser la charge lui assurant son maintien et sa protection. L'ensemble de ces films se rencontrent généralement en polyéthylène (PE) ou multicouches de polyoléfines. Dans l'industrie agroalimentaire, mais pas seulement, on trouve cependant toujours des films en polychlorure de vinyle (PVC) lorsque les produits craignent des températures de rétractation élevées. Encore peu utilisés aujourd'hui, les films biodégradables devraient accroître leur développement de façon intensive dans les années à venir.

Si la majorité du marché est constituée de films standards, une autre famille se compose de tous les produits en contact direct avec les produits emballés. Ceux-ci peuvent posséder des caractéristiques très techniques, telles que la pelabilité, la résistance à la surgélation, ou présenter de microperforations pour assurer la conservation des fruits et légumes frais, par exemple.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Pandobac veut développer le réutilisable à Rungis

Economie circulaire

Pandobac veut développer le réutilisable à Rungis

La start-up propose un service de location-gestion de bacs aux grossistes afin de réduire les déchets d’emballage dans le circuit MIN-restaurants. - Les bacs réutilisables en plastique ne sont pas une nouveauté[…]

17/10/2019 | PlastiquesLogistique
La lune de miel continue entre Famille Michaud apiculteurs et Chep

Stratégie

La lune de miel continue entre Famille Michaud apiculteurs et Chep

Henkel veut réduire les films de palettisation

Economie circulaire

Henkel veut réduire les films de palettisation

Stef se diversifie dans le copacking et le comanufacturing

Acquisitions

Stef se diversifie dans le copacking et le comanufacturing

Plus d'articles