Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Faute de visibilité à moyen terme, Emin Leydier arrête Packinline

HS

Sujets relatifs :

 

L'aventure aura duré 18 mois : à la fin du mois de septembre prochain, Packinline (lire Ei 58 et 65 et EM 592 et 613), place de marché électronique dédiée à l'emballage lancée par le français Emin Leydier, aura fermé ses portes. Après Buy-Pack et bien d'autres en Europe... Ne reste en France que Clipack qui a choisi le modèle de la plate-forme collaborative plutôt que celui de la plate-forme commerciale. La décision de fermer s'appuie sur un constat simple. « Nous n'avions plus du tout de visibilité sur la date du retour sur investissement. C'était une situation intenable pour notre actionnaire. Il valait mieux arrêter avant qu'il ne soit trop tard », explique Yves Herbaut qui a dirigé la société depuis ses débuts. Entre autres problèmes, Packinline s'est heurté à la difficulté de faire admettre aux entreprises la nécessité « de mutualiser leurs ressources » pour investir dans les technologies lourdes que sont celles d'Internet : « Les entreprises préfèrent développer leurs propres solutions. Nous n'avons pas pu aller contre cette tendance », note Yves Herbaut. Packinline devait également faire avec le manque de pratique des petites et moyennes entreprises. Plus simplement, l'offre ne correspondait pas à la demande. Et la perspective de réaliser les « 12 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2004 » devenait improbable. Est-ce à dire qu'Emin Leydier jette l'éponge ? Pas tout à fait ! Fort d'un chiffre d'affaires de 260 millions d'euros avec 1 080 salariés pour une production annuelle de papier pour ondulé de 475 000 tonnes et de carton ondulé de 170 000 tonnes, le fabricant français d'emballages en carton ondulé, qui avait prévu une enveloppe de 10 millions d'euros sur cinq ans pour Packinline, croit toujours aux vertus d'Internet. Responsable de la communication du groupe, Patrick Aubague explique : « Nous voulons capitaliser sur l'expérience de Packinline, garder les outils et les compétences. Nous restons toujours très attentifs à ce que les nouvelles technologies peuvent apporter dans la relation avec nos clients mais aussi en termes de services. » Dans l'immédiat, Emin Leydier prend le temps de la réflexion. Et les onze salariés de Packinline seront reclassés par les soins du groupe...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Stora Enso crée une division matériaux d’emballage

Carnet

Stora Enso crée une division matériaux d’emballage

Le papetier fusionne l’activité carton ondulé de sa division solutions d’emballage avec la branche carton pour la grande consommation. - Stora Enso revoit son organisation à compter du 1er janvier prochain.[…]

10/12/2019 | PapierCarton ondulé
HP investit 200 millions de dollars dans les encres

HP investit 200 millions de dollars dans les encres

Smurfit Kappa regroupe aussi les canettes

Smurfit Kappa regroupe aussi les canettes

Schumacher Packaging s’offre une tête de pont au Royaume-Uni

Acquisitions

Schumacher Packaging s’offre une tête de pont au Royaume-Uni

Plus d'articles