Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Faillite américaine pour LyondellBasell

La rédaction d'Emballages Magazine
Faillite américaine pour LyondellBasell

Le numéro trois mondial de la pétrochimie a été coincé entre un effondrement de la demande pour ses produits et la hausse des prix des matières premières.

Le groupe néerlandais LyondellBasell a déposé le bilan de ses activités aux Etats-Unis, victime d'un effondrement de la demande pour ses produits, notamment les polyoléfines et le propylène, qui entrent dans la composition des plastiques, et d'une hausse des prix de ses matières premières. Cette décision, qui ne concerne que les activités américaines et une structure financière en Allemagne, Basell Germany Holdings, va permettre la restructuration des activités concernées (essentiellement l'ancienne Lyondell) sous le contrôle de la justice.
Dans un communiqué, le directeur général Volker Trautz a indiqué que le groupe avait été victime au cours des deux derniers trimestres "d'une chute dramatique de la demande" et d'une "volatilité sans précédent des coûts de ses matières premières". "Le mois de décembre a été particulièrement difficile dans la mesure où de nombreux clients ont reporté leurs commandes pour réduire leurs stocks", a-t-il noté, pour expliquer le recours au chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. Le groupe a déjà engagé une restructuration au cours des derniers mois, avec à la clef des fermetures de sites et des réductions d'emploi. LyondellBasell affirme disposer de jusqu'à 8 milliards de dollars pour financer la poursuite de ses activités pendant la période de restructuration.
Troisième groupe chimique indépendant dans le monde, après BASF et Dow Chemical, LyondellBasell est basé à Rotterdam (Pays-Bas), mais dispose d'importantes activités aux Etats-Unis. Il a réalisé l'an dernier plus de 54 milliards de dollars de ventes, avec 16 000 employés. Le groupe est le numéro un mondial du polypropylène et des polyoléfines et le numéro trois du polyéthylène. Il dispose aussi d'une capacité de raffinage de 373 000 barils par jour. En France, il exploite plusieurs sites industriels, dont trois autour de l'étang de Berre (Bouches-du-Rhône). Il est né en 2007 quand le néerlandais Basell -lui-même formé de la fusion des activités pétrochimique BASF et de Shell- a mis la main sur l'américain Lyondell. Il est aujourd'hui détenu par le consortium Access Industries de l'homme d'affaires américain d'origine russe Len Blavatnik.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Bopack se renforce en numérique

Bopack se renforce en numérique

Le site de Rouen exploite une HP Indigo WS4500 pour la pharmacie. Spécialiste des étiquettes, le belge Bopack a équipé son site français de Rouen (Seine-Maritime) d'une presse d'impression numérique HP Indigo WS4500 dédiées aux étiquettes[…]

13/02/2009 | Process
Sept millions pour La Rochette

Sept millions pour La Rochette

Arkema cède un site italien

Arkema cède un site italien

Un bilan 2008 positif pour Aptar

Un bilan 2008 positif pour Aptar

Plus d'articles