Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Anniversaire

Etiquettes : PEA fête ses 25 ans

COR

Sujets relatifs :

,
 

Multispécialiste dans l'emballage et le conditionnement, Provence étiquettes et adhésifs (PEA) profite de son anniversaire pour investir deux millions d'euros en ingénierie et tripler sa surface de production.

En quatre ans, PEA a doublé ses effectifs et son chiffre d'affaires, avec 42 personnes à Marseille et 7 autres collaborateurs à Châteaurenard (Bouches-du-Rhône) pour un chiffre d'affaires à 7,6 millions d'euros. Après un déménagement à deux kilomètres du siège historique pour passer de 1 700 à 5 000 mètres carrés, l'entreprise a investi, en janvier 2004, dans une semi-rotative en ligne, capable de traiter cinq couleurs et les dorures à chaud, plus un poste de sérigraphie en braille, ce que la société effectuait déjà mais à petite échelle. Cette machine de marque française Codimag dispose d'une production horaire de 1 700 mètres carrés.

Traitement de surface. PEA réalise 3,8 millions d'euros en production d'étiquettes adhésives, secteur dans lequel l'industriel transforme 2,5 millions de mètres carrés par an de produits avec les fournisseurs Fasson, Mactac et Raflatac. Leader régional, sur un axe méditerranéen Montpellier-Avignon-Monaco, en découpe et impression de rubans adhésifs (plus d'1 million d'euros de chiffre d'affaires) avec un partenariat marqué avec 3M et Tesa, Provence Etiquettes et Adhésifs a, parallèlement, acquis une machine d'impression de ruban adhésif trois couleurs pour les clients recherchant du haut de gamme. La machine réalise des traitements de surface et de vernissage dont les différents bains permettent d'imprimer sur n'importe quel type de support (ruban armé, polyester).

Nouveaux marchés. Philippe Hellmuth, arrivé à la création en 1979, a pris la relève en 1999 de Gérard Ripert, fondateur de l'entreprise qui partait en retraite. Il travaille aujourd'hui sur de nouveaux marchés : « Des rubans adhésifs de 25 microns d'épaisseur réduisant les dimensions, des colles naturelles et acryliques à base aqueuse démunies de solvants ; des étiquettes synthétiques en polyéthylène ou polypropylène depuis cinq ans, le concept de support sur support permettant de recycler d'un bloc les différents éléments d'emballage ». Troisième activité de l'entreprise, le négoce en rubans et fournitures pour l'emballage, comme les films de palettisation Manuli, représente 3 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Une nouvelle Gallus chez Jacquelin

Une nouvelle Gallus chez Jacquelin

Le fabricant d’étiquettes a investi dans une RCS 430 dotée d’un groupe pour la dorure galbée. - Entre Jacquelin et Gallus, c’est une affaire qui marche ! L’imprimeur d’étiquettes[…]

14/11/2018 | InvestissementImpression
Print in… progression

Agenda

Print in… progression

Kodak a trouvé preneur pour sa flexo emballage

Kodak a trouvé preneur pour sa flexo emballage

Matthews se renforce dans le façonnage d’imprimés

Matthews se renforce dans le façonnage d’imprimés

Plus d'articles