Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Décryptage

Et si on supprimait les maladies ?

HENRI SAPORTA RÉDACTEUR EN CHEF

Sujets relatifs :

 

Commandée par Carrefour, l'analyse de cycle vie (ACV) réalisée par Ecobilan (PriceWaterhouseCoopers) avec le soutien de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) est sans appel. Au bout de quatre réutilisations, le cabas est plus « propre » que le sac jetable en polyéthylène et beaucoup plus propre que les sacs en papier ou biodégradable. Vous trouverez tous les détails dans l'hebdomadaire. Voilà qui devrait conforter Leclerc dans sa démarche initiée il y a quelques années. Merci Carrefour.

Très riche d'enseignements car scientifique, cette étude livre, au passage, quelques données intéressantes. Les dioxines ne constituent plus un problème car le parc d'incinérateurs est désormais aux normes, tandis que les vieilles installations ferment les unes après les autres. Un facteur à prendre en compte à l'heure où l'Union européenne se demande s'il faut toujours compter l'incinération parmi les modes de valorisation des emballages.

L'analyse de cycle de vie (ACV) de Carrefour comptait parmi les temps forts des Assises pour la prévention de la production des déchets organisées par l'Ademe et le ministère de l'Ecologie et du Développement durable en février dernier. Inutile de préciser que l'emballage était dans la ligne de mire. Comme nous avons déjà eu l'occasion de le dire, Roselyne Bachelot, ministre de l'Ecologie, veut stabiliser la production de déchets. Rappeler que la filière de l'emballage et du conditionnement pratique avec constance la réduction à la source et l'optimisation depuis une dizaine d'années s'avère donc un préalable indispensable.

Ensuite, remplacer des sacs jetables par des sacs réutilisables constitue une solution. Acheter des produits de grandes contenances plutôt que des doses individuelles en constitue une autre. Et il y a bien d'autres possibilités telles que les recharges. Mais la réalité veut que les emballages, au-delà de toutes leurs fonctions techniques de protection et de conservation, répondent à l'évolution de la société.

Et prendre en compte les besoins des célibataires, des couples qui travaillent ou encore des personnes âgées est un objectif que les marques ne sauraient négliger. Le faire bien est une obligation. Répéter qu'il faut préférer l'eau du robinet à l'eau en bouteilles relève de la méthode Coué. Pour être poli. Comme chacun sait, pour résorber le trou de la Sécu, il suffit de supprimer les maladies.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

UN CENTRE DE RESSOURCES

UN CENTRE DE RESSOURCES

Avec ce premier numéro de janvier-février 2009, se concrétise, pour Emballages Magazine, un projet de changement de formule initié il y a six mois. Dans un monde qui change rapidement, les besoins évoluent. Notamment dans les moyens[…]

01/01/2009 |
Du virtuel au virtuel

Technologie

Du virtuel au virtuel

De la bulle au dernier kilomètre

Editorial

De la bulle au dernier kilomètre

Comme un rêve  de nature...

Comme un rêve de nature...

Plus d'articles