Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Concours

Et si la couleur passait par le numérique...

TP

Al'occasion de la remise des Prestiges Hélio, le concours annuel des imprimeurs spécialisés dans l'héliogravure, l'association Pro Hélio organisait, le 29 octobre dernier, à Vincennes une conférence sur la couleur. Questions à l'ordre du jour : comment restituer la couleur sans la dénaturer ? L'épreuvage numérique est-il fiable ? Peut-on avoir un langage commun sur la couleur ? Après avoir présenté les difficultés de l'exercice - moins de 300 mots définissent quelque 1 750 couleurs -, des experts ont tenté de fournir des réponses en orientant le débat sur la colorimétrie. Cette science exacte, qui se consacre depuis 1931 à la modélisation de la couleur, définit un système de règles basé sur des critères objectifs. Mais, pour être efficaces, encore faudrait-il que ces règles soient respectées par tous les acteurs de la chaîne graphique. Or, ce n'est pas le cas. « Les problèmes fréquents liés à la restitution de la qualité des couleurs rallongent les délais de production et sont source de coûts », déploraient les industriels présents. Comment faire alors ? « Le procédé numérique garantit la reproduction fiable des couleurs tout le long de la chaîne », indiquait Gilles Pingeot, Pdg de Digital Packaging, non sans provoquer un certain émoi dans une assistance plutôt méfiante vis-à-vis de cette technologie. Tout en précisant que « le numérique a déjà fait ses preuves dans la flexo et l'offset » et que rien « ne porte à croire qu'il ne fonctionne pas pour l'héliogravure », Gilles Pingeot allait jusqu'à inviter les participants à assister à une démonstration sur le stand 4B11 qu'il partage avec Hewlett Packard sur Emballage 2002. Son mot d'ordre : voir pour croire...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Ettlinger combine filtrage et extrusion

Ettlinger combine filtrage et extrusion

Une technique de filtrage et d'extrusion combinés qui permet l'utilisation de matériaux très impurs pour la production de films plastique : tel est ce que propose désormais l'allemand Ettlinger Kunststoffmaschinen, spécialisé dans les machines[…]

02/02/2009 |
Des bulles pour la sécurité

Des bulles pour la sécurité

Plasma : Agriplas et Isytech partenaires

Economie circulaire

Plasma : Agriplas et Isytech partenaires

Avec le lancement de CodeOnLine, GS1 s'invite dans l'internet des objets

Avec le lancement de CodeOnLine, GS1 s'invite dans l'internet des objets

Plus d'articles