Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Encaisser pour faciliter la mise en rayon

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

Une présentation avantageuse en linéaires, une mise en rayon simplifiée, autant d'atouts pour faire bonne figure en grande distribution. Une réflexion qui commence chez les constructeurs de machines d'encaissage. Enquête.

Destinataire de près de 70 % des caisses en carton circulant sur le marché, la grande distribution n'a cessé de jouer un rôle moteur dans l'évolution de cet emballage. L'apparition, il y a quelques années, de la caisse présentoir - appelée display par certains - correspond justement à l'une de ses principales attentes : faciliter la mise en rayon des produits. L'idée est simple. Elle consiste à associer à la fonction traditionnelle de protection de la caisse en carton, une nouvelle utilité, la présentation sur le lieu de vente, en recourant à des emballages qui se transforment, par de simples manipulations, en présentoirs. Pour répondre à cette demande, les cartonniers ont imaginé plusieurs solutions en proposant, dans un premier temps, des caisses sécables - prédécoupées ou munies d'un Tircel par exemple - puis, plus récemment, des caisses en deux pièces composées d'une barquette et d'une coiffe supérieure. Quand la coiffe est ôtée par l'opérateur, la barquette qui contient les produits est directement mise en linéaire. Tenue pour plus pratique et propre que la caisse sécable, cette option a recueilli beaucoup de succès auprès des utilisateurs ce qui explique sa forte progression sur le marché.

Valoriser les produits

Si la caisse présentoir a permis des gains considérables pour les opérateurs de la grande distribution, surtout en termes de temps, elle a néanmoins quelque peu compliqué le travail des constructeurs d'encaisseuses. En termes de process tout d'abord, la caisse deux pièces implique de recourir à une formeuse de barquettes et à une poseuse de coiffe, alors que dans l'encaissage traditionnel - qu'il s'agisse de caisses américaines ou wrap - une seule machine suffit. Mais la plus grande partie des difficultés provient de la fonction même de la caisse présentoir qui, à la différence d'une caisse classique, possède sa propre vie en linéaire. Comme le rappelle Jean-Marc Passemard, responsable de la promotion des ventes chez Cermex (Tetra Laval) : « Il a fallu trouver des solutions pour éviter que la présentation ne se dégrade dans le temps ». Dans une récente application réalisée pour le compte de Reckitt Benckiser et concernant l'encaissage de désodorisants conditionnés sous blister, ce même constructeur est parvenu à répondre à cet impératif en matriçant la barquette. L'opération, directement intégrée à la fonction encaissage, permet de créer des poinçons sur les deux côtés de la boîte afin de maintenir les blisters verticalement et éviter qu'ils ne tombent dès qu'un produit est retiré du présentoir.

La variété des formes et des dimensions des conditionnements mais aussi leur stabilité ou le « facing », constituent néanmoins autant de contraintes qui imposent au concepteur de machine de trouver, à chaque fois, des solutions ad hoc. Ixapack a ainsi pensé à recourir à une caisse à trottoir pour immobiliser les coques triangulaires de roquefort de son client Société. Les entailles latérales pratiquées sur les rebords du carton constituent de parfaites alvéoles pour insérer ce produit à la forme particulière et le présenter intelligemment au consommateur sur deux rangées parallèles.

Les requêtes des utilisateurs d'encaisseuses ne s'arrêtent pas là. Car beaucoup d'entre eux souhaitent disposer d'installations flexibles pour encaisser les produits à la fois en caisse américaine et en caisse présentoir. Il est, en effet, communément admis que la caisse présentoir, plus fragile, supporte mal l'export sans oublier que certaines enseignes rechignent toujours à les utiliser pour des questions d'encombrement. Confronté à cette exigence, le constructeur Aries Packaging a concocté une solution deux en un pour le fabricant de levures Alsa (Bestfoods Unilever). Elle se compose de deux lignes d'encaissage symétriques disposées autour d'une formeuse de barquettes alimentée par un robot pick-and-place polyvalent. « Les machines peuvent tourner en même temps, ou alternativement, pour faire du display ou de la caisse classique », explique Pascal de Guglielmo, Pdg d'Aries. Difficile de faire mieux pour satisfaire des clients toujours plus exigeants !

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Bekum grossit aux Etats-Unis

Investissements

Bekum grossit aux Etats-Unis

Le constructeur de machines d’extrusion-soufflage agrandit l’usine de Williamston. -    Implanté depuis 40 ans aux Etats-Unis, l’allemand Bekum renforce son outil de production pour ce marché en[…]

Wittmann rachète FarragTech

Acquisitions

Wittmann rachète FarragTech

Claranor met en boîte la lumière pulsée

Rendez-vous

Claranor met en boîte la lumière pulsée

Disparition d’un pionnier du pesage

Carnet

Disparition d’un pionnier du pesage

Plus d'articles