Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

En 2001, la production d'emballages en papiers et cartons régresse de 4,7 %

GS

Sujets relatifs :

 

En 2001, la production française de papiers et cartons s'est établie à 9,6 millions de tonnes, en retrait de 3,7 % par rapport au niveau exceptionnel atteint en 2000. Après cinq années de croissance positive, cela pourrait constituer une rupture de tendance. Or, selon la Confédération française de l'industrie des papiers, cartons et cellulose (Copacel), il s'agirait d'un « ajustement conjoncturel » : « la contraction du marché intérieur français, comme le ralentissement observé chez les principaux partenaires expliquent cette évolution », note la confédération. L'année 2001 aura, en tout cas, été fortement contrastée, avec un premier semestre en léger recul de 1,7 % dans la continuité du ralentissement du dernier trimestre 2000, et un second semestre en chute de 5,7 %. La situation de l'industrie de l'emballage papier-carton reflète cette évolution générale. La réduction de la production a cependant été de 4,7 %, alors que l'année 2000 s'était soldée par une hausse de 4,7 %. Tous les produits de ce marché ont été touchés par le recul. Principal secteur en taille, le carton ondulé a vu sa production chuter de 5 % du fait de la conjoncture - dans la téléphonie, l'électroménager, les fruits et légumes - mais aussi de phénomènes non récurrents tels que des incidents techniques et des mouvements sociaux. Si la consommation réelle ne recule que de 1,7 %, les exportations sont en retrait de 6 %, les producteurs ayant cherché à privilégier leur marché national. Pour les cartons plats, la baisse de la production, de 3,5 %, a été plus limitée alors que le marché national recule de 1,9 % seulement. De son côté, l'emballage souple, y compris les papiers pour sacs de grande contenance, voit son marché intérieur régresser de 4,4 %. Et les exportations, qui représentent la moitié de son activité, ont chuté de presque 10 %. Quant au chiffre d'affaires réalisé par les industriels de ce secteur, il recule en 2001 de 4,3 %, après une hausse de 20 % en 2000. Et 2002 ? « Il faut s'attendre à une stabilité en volume avec un début d'année difficile », prévoit René Clavaud, président de Procelpac qui regroupe les papiers pour emballages, le carton plat et les papiers pour ondulé (PPO). Il faudra bien en tout cas que les stocks, tombés à un niveau très bas en 2001, soient un jour reconstitués.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Braincube ou le miracle du « big data »

Technologie

Braincube ou le miracle du « big data »

L’entreprise auvergnate prépare une nouvelle levée de fonds pour asseoir sa croissance - À Issoire (Puy-de-Dôme), Braincube a fait du « big data » son cheval de bataille. Implantée[…]

14/04/2021 | Industrie
IA : « Chez Omron, nous entrons dans l’ère du réflexe »

Entretien

IA : « Chez Omron, nous entrons dans l’ère du réflexe »

DS Smith modernise sa cartonnerie de Rouen

Investissements

DS Smith modernise sa cartonnerie de Rouen

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Profession

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Plus d'articles