Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Edward Philips condamné

La rédaction d'Emballages Magazine

Sujets relatifs :

L'homme d'affaires américain avait diffusé de fausses informations sur le français Belvédère.

Patron de Phillips Beverage Company, Edward Phillips, 59 ans, a été condamné, vendredi dernier, par le tribunal correctionnel de Paris à 100 000 euros d'amende. Ce chef d'entreprise américain avait diffusé par internet de fausses informations sur la situation de Belvédère, l'un de ses concurrents français. Il avait fait créer, par la société de conseil en gestion Edelman, un site pour diffuser des informations alarmistes sur la situation de Belvedère Diffusion (BSA) établie à Beaune (Côte-d'Or). Créé en 1991 par Jacques Rouvroy et Christophe Trylinski, Belvédère est spécialisé dans la création de bouteilles de luxe pour la valorisation des alcools blancs tels que la vodka ainsi que le conditionnement et le commerce de boissons en gros. Introduit au nouveau marché en janvier 1997 à 125 francs, le titre BSA avait atteint 1430 francs en juin 1998. Après la campagne d'Edwards Phillips, le titre avait chuté à 253 francs le 16 octobre 1998. Le site expliquait notamment que les investisseurs de BSA étaient en danger car l'entreprise avait 82% de ses marchés en Russie, Chine et Pologne, ce qui représentait un grand risque, mettait en doute la sincérité de ses comptes et exposait des problèmes de propriété industrielle. Notamment sur la marque Belvédère. L'un des objets de la bataille était la prise de contrôle de distilleries polonaises de vodka et la pénétration du marché américain. Belvédère s'était alors engagé dans un véritable marathon judiciaire. "Les auteurs de ce texte ont volontairement forcé les chiffres pour accréditer l'idée d'une fragilité de BSA" et de "l'énormité du risque pris par les investisseurs", a déclaré le tribunal de Paris. Il s'agissait d'une "campagne très tendancieuse visant à affaiblir un adversaire commercial et touchant, à travers sa réputation, ses possibilités de financement", selon les juges qui critiquent ces informations "distillées sciemment" et qualifiées de "trompeuses".

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Bopack se renforce en numérique

Bopack se renforce en numérique

Le site de Rouen exploite une HP Indigo WS4500 pour la pharmacie. Spécialiste des étiquettes, le belge Bopack a équipé son site français de Rouen (Seine-Maritime) d'une presse d'impression numérique HP Indigo WS4500 dédiées aux étiquettes[…]

13/02/2009 | Process
Sept millions pour La Rochette

Sept millions pour La Rochette

Arkema cède un site italien

Arkema cède un site italien

Un bilan 2008 positif pour Aptar

Un bilan 2008 positif pour Aptar

Plus d'articles