Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Eco-PSE face aux délocalisations

HS
 

Un tiers - 33,4% - des emballages en polystyrène expansé (PSE) issus du gisement industriel et commercial ont été recyclés en France en 2004 : tel est le dernier bilan établi par Eco-PSE, l'organisme qui fédère les actions de valorisation de cette filière de matériau . Et, pour Eco-PSE, il s'agit du meilleur taux de recyclage affiché depuis 1993. Cette progression cache cependant une tout autre réalité. Avec 6 820 tonnes recyclées dont 6 675 tonnes de déchets d'emballages industriels et commerciaux (DEIC) et 145 tonnes de déchets d'emballages ménagers (DEM), les volumes traités sont en très léger recul. Eco-PSE avance une seule explication à ce phénomène : les délocalisations qui entraînent de profondes modifications de la nature des gisements. Issu pour l'essentiel du secteur dit blanc, brun, gris (BBG), le gisement industriel et commercial baisse à 20 000 tonnes tandis que le gisement ménager progresse à 13 000 tonnes. Au final, explique Eco-PSE, « la consommation nationale est stable à 33 000 tonnes tandis que s'accroît le solde import net ». En termes de débouchés pour les matériaux collectés, les conséquences sont claires. La part de la consommation de polystyrène recyclé dans la filière du bâtiment a progressé à 31% en 2004 contre 25% en 2003. Dans l'emballage, la tendance est inverse avec 15% en 2003 contre 6% en 2004.

Filières de collecte. Eco-PSE a fait évolué en conséquence ses filières de collecte en privilégiant les gros gisements - la collaboration avec Darty (lire 747) est un exemple - et la massification des petits flux. En témoigne la création des quelque 120 « Points PSE » pour capter les flux des artisans et petits commerçants. La prochaine obligation de reprise des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) va enfin ouvrir de nouvelles possibilités de collecter le polystyrène.

Recyclage effectif. Dernier point : Eco-PSE a mis au point la charte dite « Valorisation Emballages PSE usagés » qui s'adresse aux négociants commercialisant hors de l'Union européenne les emballages collectés en France. C'est une application de l'alinéa 2 de l'article 6 de la directive 94/62/CE : tout signataire s'engage à prévoir les dispositions contractuelles lui permettant de s'assurer du recyclage effectif des emballages « dans des conditions largement équivalentes à celles prévues par la législation communautaire en la matière ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Verescence, Eviosys et Grown.Bio s’engagent pour un coffret durable

Economie circulaire

Verescence, Eviosys et Grown.Bio s’engagent pour un coffret durable

Les trois acteurs de la beauté se sont associés pour développer le coffret cadeau le plus écologique possible. – Prouver que les attentes du consommateur peuvent être satisfaites de belles manières.[…]

03/12/2021 | LuxeSanté
La production de bioplastiques va tripler d’ici à 2026

Economie circulaire

La production de bioplastiques va tripler d’ici à 2026

L’Inpi distingue Lactips

Economie circulaire

L’Inpi distingue Lactips

Des déchets marins pour le recyclage chimique

Economie circulaire

Des déchets marins pour le recyclage chimique

Plus d'articles