Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Eco-Emballages, l'Ania et l'Ilec visent 75% de recyclage en 2012

Henri Saporta
Pour créer « une nouvelle dynamique dans la continuité du Grenelle de l'environnement » dans la valorisation et la réduction à la source des emballages ménagers, Eco-Emballages, l'Ania et l'Ilec préparent un plan d'actions en quatre points : amplifier l'écoconception, renforcer le tri et le recyclage, promouvoir le recyclé et sensibiliser le grand public.

Eco-Emballages n'est décidément pas une entreprise comme les autres ! «Plus notre chiffre d'affaires baisse, plus on est content ; et plus nos dépenses augmentent, plus on est content », explique Bernard Hérodin, le directeur général de l'organisme agréé pour la gestion du Point vert. Eco-Emballages doit, en effet, veiller à la valorisation des emballages ménagers mais également inciter les entreprises à mettre en place des actions de réduction à la source et d'écoconception (lire 857). Et quand une entreprise met moins d'emballages sur le marché, sa contribution diminue... Conclusion : de l'ordre de 400 millions d'euros, le chiffre d'affaires d'Eco-Emballages « baisse depuis deux ans ». Or, comme annoncé (lire 857), Eco-Emballages veut « créer une nouvelle dynamique dans la continuité du Grenelle de l'environnement » avec l'Association nationale des industries alimentaires (Ania) et l'Institut de liaisons et d'études des industries de consommation (Ilec). Un comité de pilotage comprenant ces trois partenaires, le Conseil national de l'emballage (CNE) et d'autres acteurs comme les matériaux va mettre en musique le programme. Quant à La Fédération du commerce et de la distribution (FCD), elle soutient la démarche sans s'engager pour mieux se concentrer sur le difficile dossier des hausses de prix et du pouvoir d'achat. Dans le cadre d'une mission de six mois au terme de laquelle doit être remis au gouvernement un plan d'actions, l'Ania, l'Ilec et Eco-Emballages s'engagent sur quatre axes : « amplifier l'écoconception, renforcer le tri et le recyclage, promouvoir le recyclé et informer et sensibiliser le grand public ». Il est ainsi prévu de réaliser 1 000 « diagnostics emballage » au sein des entreprises d'ici 2011, de réduire de 1 kilo par an et par habitant l'émission de déchets, de faire passer le taux de recyclage à 75% en 2012 contre 60% actuellement ou encore de porter à 25% le taux d'incorporation de recyclé dans les emballages en plastique. Bernard Hérodin souligne, à cet égard, qu'il faut « faire avancer la réglementation sur le contact alimentaire ». Promouvoir une réforme de la fiscalité relative aux ordures ménagères pour aller vers une redevance incitative - « un compteur à déchets comme il y a un compteur d'eau » selon l'expression de Bernard Hérodin - est aussi à l'ordre du jour. Autre sujet sensible : les emballages des commerces et des artisans sont toujours assimilés aux déchets ménagers alors qu'ils ne contribuent pas au Point vert. Bernard Hérodin souhaite, en conséquence, que « la redevance spéciale », qui existe déjà, soit effectivement mise en oeuvre. Pour mieux communiquer auprès du grand public, le site bientrier.fr va voir le jour. Au menu : consignes de tri, gestes écoresponsables, exemples de réduction à la source, performances des collectivités locales... Sur le terrain, un effort d'harmonisation de la couleur jaune des bacs de collecte et des consignes de tri va être mis en oeuvre. L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) étudie, par ailleurs, la possibilité d'élargir, au-delà des seuls flacons et bidons, la gamme des emballages en plastique à trier. Alors que la dernière évaluation du gisement réalisé par Estem pour Eco-Emballages, Adelphe et l'Ademe confirme la baisse du tonnage des emballages ménagers à 4,4 millions de tonnes et, pour la première fois, une baisse du nombre d'unités de vente consommateurs de 500 millions à 90,2 milliards, Eco-Emballages prend toutes les dispositions pour amplifier le mouvement.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le polystyrène recyclé selon le procédé de Recycling Technologies

Economie circulaire

Le polystyrène recyclé selon le procédé de Recycling Technologies

Ineos Styrolution et Trinseo ont choisi le partenaire technique pour leurs futures usines de recyclage. Une unité pilote sera construite au Royaume-Uni en 2022. - Et le partenaire technique sera… Recycling Technologies ! Ineos[…]

21/04/2021 | PlastiquesTechnologie
Multivac étiquette les pizzas

Economie circulaire

Multivac étiquette les pizzas

Dix ans de relocalisation de palettes

Economie circulaire

Dix ans de relocalisation de palettes

Un projet de recyclage chimique en Suède

Economie circulaire

Un projet de recyclage chimique en Suède

Plus d'articles